Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 07:13

Algérie – Oran - Réceptionné à la fin de l'année: Tramway, le bout du tunnel

tramway oran

 

Le ministre des Transports, M. Amar Tou, en visite avant-hier à Oran, s'est dit satisfait de l'état d'avancement des travaux du tramway d'Oran, lequel, a-t-il annoncé, sera réceptionné avant la fin de l'année en cours. Une échéance qui donnera lieu au lancement de la phase des essais techniques, pour une durée de six mois, avant la mise en service commerciale prévue au cours du premier semestre de l'année prochaine. 14 mois nous séparent donc de cette ultime date mettant ainsi fin à plus de quatre années et demie d'attente depuis le lancement des travaux fin 2008, soit un retard de plus de deux ans sur les délais contractuels de cette première tranche du projet (18 km) fixés à 26 mois. Les travaux relatifs aux tronçons (coulage des dalles) enregistrent un taux d'avancement de 70%, alors que la pose des rails a dépassé le taux de 80%, ont précisé les responsables de ce projet à la délégation ministérielle. Les chargés du projet s'attellent actuellement à faire poser les caténaires (système d'électrification du tramway) et à préparer les équipements électroniques qui seront installés le long du parcours, comme les panneaux indicateurs destinés notamment à informer les usagers sur les horaires de passage des rames. Le ministre a, par ailleurs, visité plusieurs infrastructures relevant du projet, comme les stations d'alimentation électrique, la salle de contrôle à distance en plus du dépôt principal de Haï Es-Sabah où sont entreposées les rames du tramway. S'agissant des extensions programmées, au nombre de trois, celle de la ligne D vers Haï Ben Arba, communément appelé El-Hassi (ouest d'Oran), est en phase d'étude, confiée au groupement sud-coréen Dohma-Saman-Shinwoon-Moon Enginering. Quant aux deux autres extensions, «Usto-Bir El-Djir» (Est) et «Es-Sénia-aéroport Es-Sénia» (Sud), qui ont déjà fait l'objet d'un avis d'appel d'offres national et international lancé par l'Entreprise du Métro d'Alger (EMA) pour la réalisation de l'étude d'avant-projet détaillé (APD), elles sont actuellement «en phase d'évaluation des offres», a précisé le ministre. Grâce à ces trois extensions, le tramway d'Oran devra ainsi s'étendre sur une distance globale de 48 km pour couvrir quasiment l'ensemble du territoire avec des connexions qui vont permettre de relier les extrémités est, ouest et sud avec le centre-ville. Les travaux du tramway d'Oran ont été, pour rappel, lancés en fin d'année dernière pour une durée de 26 mois (1ère tranche de 18 km), à la faveur d'un contrat signé en mars 2008, entre l'Entreprise du Métro d'Alger (EMA) et le consortium espagnol Tramnour, constitué du groupe Isolux (chef de file) et Alstom Transport. Cette première tranche du tramway d'Oran, dont la mise en service commerciale est prévue avant le 1er semestre 2013, aura un tracé bidirectionnel étendu sur une longueur de 18,7 km, entre la commune d'Es-Sénia et la localité de Sidi Maarouf via la place du 1er Novembre au centre-ville, comprenant 30 rames d'une capacité de transport de 325 passagers chacune, soit 88,5 millions de passagers/an.

Source Le Quotidien d’Oran Houri Barti

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires