Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 07:18

Le paiement en espèces interdit

change euro dinar

Liquide interdit

 

Le Salon international de l’automobile revient dans sa 16e édition avec plusieurs  nouveautés, notamment l’interdiction des paiements par espèce. Il s’agit d’une mesure qui vient, enfin, mettre un peu de régularité dans un marché qui constitue une aubaine pour le blanchiment d’argent.

Trop attendu par les férus des quatre roues, le Salon international de  l’automobile a ouvert hier ses portes au grand public avec la participation de 53 concessionnaires de différentes marques, notamment  françaises, japonaises et allemandes, venues présenter divers modèles de véhicules au Palais des expositions (Pins maritimes-Alger). Une affluence importante de visiteurs a été constatée  dès les premières heures de l’ouverture de la foire, occasionnant de longs bouchons aux alentours de la Safex d’Alger. Le rush  de visiteurs, piétons et automobilistes, venant de la capitale et de plusieurs autres wilayas, reste intact et témoigne de l’attachement des Algériens aux voitures. Un attachement qui ne peut faire oublier, toutefois, le triste record concernant les accidents de la route en Algérie, troisième à l’échelle mondiale en termes de terrorisme routier ! C’est pourquoi cette édition a été placée sous le thème de «la prévention et la sécurité routière» et sera marquée notamment par la présence des compagnies d’assurances, du Centre national de la prévention et sécurité routières (CNPSR), l’Etablissement national de contrôle technique automobile (ENACTA) et d’associations de prévention contre les accidents de la route. Organisé par la Société algérienne des foires et expositions (Safex) et l’Association des concessionnaires automobiles en Algérie (AC2A), ce salon s’étalera  jusqu’au 29 mars au grand bonheur des férus des 4 roues et celui des concessionnaires. Outre l’ambiance  qu’offre cet événement, ses exclusivités et remises exceptionnelles aux visiteurs, cette 16e édition inaugure une nouvelle ère dans le marché de l’automobile. Il s’agit de l’interdiction du paiement en espèces et l’usage du  chèque, ce qui permettra de donner un caractère professionnel à ce salon, qualifié longtemps de souk.  Du point de vue des professionnels, l’application de ce mode ne sera pas tâche facile vu la mentalité du consommateur algérien  boudant les chèques et les démarches administratives. Côté nouveauté, les curieux du monde de l’automobile auront à découvrir plusieurs modèles à l’exemple de Crossover 2008 de Peugeot, la 208 GTI, la nouvelle Skoda Rapid, l’Audi A3, Q5 Face Lift et la nouvelle Seat Leon chez Sovac et bien d’autres marques. Pour ce qui est du thème principale du salon, la sécurité routière en l’occurrence, il sera question de présenter  les nouvelles mesures de contrôle qui seront appliquées à partir du 2 avril prochain. Il s’agit d’un nouveau dispositif coercitif de contrôle technique obligatoire pour les véhicules des activités réglementées, visant à améliorer la qualité des prestations assurées aux citoyens. Il vise aussi l’amélioration de la sécurité des personnes et des biens.           

Source Le Jour d’Algérie Yasmine Ayadi

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires