Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 07:38

Algérie - Pannes à Algérie Poste - Les explications des responsablesla grande poste 2.jpg

  

La migration d’Algérie Poste vers le réseau IP (Internet Protocol), la coupure enregistrée au niveau de Ben Aknoun à cause de la fibre optique et le grand nombre de demandes d’avoir ou de carnet Ccp ayant engendré des redémarrages répétitifs du système. Ce sont là les raisons invoquées par les responsables d’Algérie Poste pour expliquer la grosse panne ayant pénalisé ses clients la semaine dernière.

 Interrogé ce matin à la chaîne III sur la grosse panne survenue la semaine dernière sur son réseau informatique qui a bloqué de nombreux bureaux de poste et a coïncidé avec le payement des pensions des retraités, le directeur général par intérim d’Algérie Poste Abdelnacer Sayeh a tenu à présenter des excuses aux citoyens pour cette panne qui a causé des désagréments aux clients d’Algérie Poste, particulièrement aux retraités.
«Il y avait des perturbations, le mot ‘’panne’’ est trop fort pour le système informatique d’Algérie poste», a dit M Sayeh. «Ces perturbations ont commencé au milieu de la semaine dernière, elles ont coïncidé avec trois phénomènes. D’abord avec la migration d’Algérie Poste vers le réseau IP (Internet Protocol), nous avons constaté que certains bureaux balancés ont connu des perturbations, alors que les bureaux qui fonctionnent selon le x 25, l’ancien réseau, fonctionnaient le plus normalement du monde, il y a eu aussi la coupure enregistrée au niveau de Ben Aknoun, à cause de la fibre optique, qui n’avait en réalité rien à voir avec notre système, outre cela nous avons enregistré des redémarrages répétitifs de notre système dus au grand nombre de demandes d’avoir ou de carnets Ccp», a-t-il expliqué.
Selon lui, les agents qui ont constaté le redémarrage du système au niveau des bureaux de poste, l’ont considéré comme un blocage, alors qu’en réalité le système fonctionnait. M. Sayeh a tenu à préciser en outre, que ce qui s’est passé n’est pas un Bug (Erreur de programmation due au développeur conduisant à un mauvais fonctionnement du logiciel). «Nos systèmes ont été renouvelés en 2007, ainsi nous avons augmenté le temps de réponse, les citoyens et nos agents se sont habitués à un rythme de qualité de service très rapide (trois secondes). Mais quand le rythme est passé de trois à 40 secondes cela est devenu très long», a expliqué M Sayeh. Interrogé sur une éventuelle existence d’un système de secours pour éviter la répétition de ce type de désagréments, il a souligné que dans toutes les archives informatiques, il y a deux grandes machines, quand l’une d’elles tombe en panne, la deuxième prend le relais pour assurer le fonctionnement du système. M. Sayeh a admis, par ailleurs, qu’Algérie Poste n’a pas communiqué avec les citoyens pour leur expliquer la lenteur du système ce qui a créé une panique.
«Pour éviter à l’avenir de tels désagréments, nous allons instaurer un programme de communication interne, envers les agents et externe envers le public et les clients», a-t-il assuré.

Algérie Poste met en place actuellement un programme de modernisation. «Nous avons un contrat de performance qui a été conclu entre l’Etat et Algérie Poste en mars 2009 qui s’étale sur cinq années. Il touchera cinq axes, à savoir la gouvernance de l’entreprise, l’infrastructure réseau (densification du réseau postal et sa modernisation), ressource humaine et formation, volet finance et enfin le volet commercial. Parmi les nouveautés qui entrent dans la modernisation de la poste figure le guichet polyvalent, c'est-à-dire que la même prestation est offerte au niveau de tous les guichets. D’ici à 2013, l’ensemble des bureaux de poste serat informatisé, actuellement 26 établissements ne sont pas connectés au réseau informatique. Ce programme est doté d’une enveloppe de 3 milliards de dinars. La poste a, en outre, un programme d’acquisition annuelle de 220 distributeurs de billets de banque. Algérie Poste gère plus de 12 millions de comptes Ccp, enregistre 2 millions de transactions par jour à travers ces guichets, 500 milliards de dinars transitent par la poste annuellement, ainsi elle gère le plus gros portefeuille de comptes.

Source Infosoir M.D.

Le Pèlerin

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires