Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 04:04

La Chambre basse plaide une augmentation de 100% de la pension, soit 6000 DA /mois

retraites-algeriens.jpg

 

L’avant-projet de loi portant protection des personnes âgées, élaboré par le ministère de la Solidarité nationale, a été hier au centre des débats d’une séance plénière de l’APN.

Les députés, dans leur majorité, ont centré leurs interventions sur la nécessité de revoir à la hausse la pension que perçoit cette catégorie de la société, fixée actuellement à 3000 DA par mois. Si les représentants du peuple à la Chambre basse plaident une augmentation de 100% de la pension, soit 6000 DA /mois pendant que les députés du PT espèrent, eux, voir la pension atteindre le Snmg (15.000 DA). Sans le dire clairement, le ministre Saïd Barkat qui s’est prononcé à ce propos en marge de la séance, a laissé entendre que la pension actuelle des personnes âgées devrait être revue à la hausse.
Devant les députés, le représentant du gouvernement a souligné que 12 milliards DA  destinés aux 278 364 bénéficiaires sont dépensés annuellement.
Said Barkat a fait savoir que l’objectif «phare» du projet n’est point de revoir à la hausse la pension mais de garder ces personnes âgées chez les leurs, «au lieu de les envoyer dans des centres d’accueil par leurs progénitures», dit-il. A cet égard, le ministre qui souligne «la nouveauté du phénomène» dans la société algérienne, dira que le nombre de personnes âgées se trouvant dans des centres d’accueil est de 2107 dont 508 femmes, soit 0,078% de la population algérienne. Pour les centres d’accueil, il dira qu’ils sont au nombre de 32 et que seuls 3 nouveaux centres sont prévus dans le prochain quinquennat alors qu’au cours du précédent, 7 centres avaient été construits : «Nous n’encourageons pas le transfert de nos vieux vers ces centres, notre politique a pour objectif de les maintenir chez eux». D’ailleurs, sur plan juridique, une amende de 50.000 DA et une peine de prison allant jusqu’à  5 ans peuvent être infligées à l’égard de celui qui délaisse une personne âgée, prévoit l’article 31 du projet en question.
Pour la prise en charge, le ministre souligne l’installation de 220 cellules de proximité chargées de les assister. La totalité des personnes dépassant les 65 ans au pays s’élève actuellement à 2,7 millions, note le ministre. La création d’une carte nationale pour les personnes âgées, faciliter les procédures administratives du pèlerinage pour cette catégorie précise et la mise en place des services de gériatrie (médecine des personnes âgées» dans des hôpitaux, sont entre autres les propositions formulées par les députés. Notons que le projet

Source Horizons M. Kechad

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires