Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 07:29

La FNTR veut une revalorisation annuelle de 15%

retraites-algeriens.jpg

La Fédération nationale des travailleurs retraités (FNTR) célébrera, aujourd’hui 15 mai, le 20e anniversaire de sa création.

La commémoration se tient depuis hier, à l’hôtel Kittani de Bab El Oued où se déroule la réunion de la 3e session de la commission exécutive fédérale. L’occasion est de passer en revue le parcours entamé par la fédération depuis 1992 avec les acquis arrachés, mais aussi de réfléchir sur les projets d’avenir.Le SG de la fédération, Smaïl Allaouchiche, a souligné à l’ouverture des travaux de la rencontre le combat mené par la fédération dès le congrès constitutif tenu à Tipasa, le 15 mai 1992. Pour lui, « la FNTR ne cesse de gagner du terrain en enregistrant de solides avancées dans la défense des droits matériels et moraux des retraités ».Il ajoute sur le même aspect que « la dernière conquête s’est matérialisée, le début de cette année, par un relèvement des pensions de 30% et le relèvement du minimum à 15 000 DA, c’est-à-dire 85% du SNMG (salaire minimum garanti), sans parler de la revalorisation annuelle, ce mois de mai, et qui ne pourrait être inférieur à 15% ». A ce propos, il souligne la tenue, avant la fin du mois de mai courant, de la réunion du Conseil d’administration (ministères de l’Emploi et des Finances, l’UGTA et la FNTR) qui statuera sur le taux d’augmentation. Plus explicite, il fera savoir que la revalorisation sera en vigueur dans les prochains mois avec effet rétroactif à partir du 1er mai 2012. D’autres allocations seront revues à la hausse dans le sillage, à l’image de l’allocation de la femme au foyer qui est actuellement fixée à 1700 DA, ajoute le SG de la Fédération. La FNTR note dans la foulée la revalorisation « constante » des pensions de retraités depuis quelques années : 07% en 2010 et 10% en 2011. Ayant pris part à la rencontre, le SG de l’UGTA, Abdelmadjid Sidi Saïd, souligne l’apport et le soutien de la centrale syndicale aux droits des retraités : « le retraité ne peut vivre que de sa retraite, il a besoin de plus d’attention ».Il fera remarquer que l’Algérie est le seul pays qui procède à la revalorisation annuelle des pensions de retraite. « C’est un acquis social arraché par l’UGTA », a-t-il rappelé. Et d’enchaîner : « Je ne peux pas rougir devant ce qui a été réalisé par notre organisation dans le monde de travail, actif ou retraite ». La FNTR rappelle, en effet, quelques acquis connus citant, à titre d’exemple, l’exonération de l’impôt sur le revenu global et son extension aux pensions inférieures à 20 000 DA, puis, sa réduction (entre 10 et 80%) pour les pensions dont le montant varie entre 20 000 et 40 000 DA. En substance, Smaïl Allaouchiche indique que la Fédération tend essentiellement à l’amélioration du pouvoir d’achat des retraités.

Source Horizons M. Kechad

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires