Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 09:17

Les dernières intempéries ont causé la mort de 5 personnes dans un accident de la route.
pluie-neige-froid-algerie.jpg

C’est un véritable «pied de nez» que Dame nature nous fait après les chaudes journées vécues fin février. En effet, le dernier bulletin météo spécial de l’Office national de la météorologie (ONM) annonce des pluies «assez marquées», mais aussi de la grêle et des rafales de vent dans le nord du pays.
Même la neige est de la partie pour affecter les reliefs de l’Ouest et du Centre dépassant 800 mètres d’altitude à partir de la nuit dernière avant de gagner ceux de l’Est dans la journée de demain. Ces perturbations concernent les wilayas d’Alger, Tipasa, Blida, Médéa, Bouira, Tizi Ouzou, Béjaïa, Jijel, Skikda, Annaba, Bordj Bou Arréridj, Sétif, Mila, Constantine, Guelma, et Souk Ahras, où les précipitations atteindront ou dépasseront localement les 50 mm selon la validité du bulletin de l’ONM, en cours jusqu’à ce soir. Les wilayas de Tlemcen, Aïn Témouchent, Oran, Mostaganem, Chlef, Sidi Bel Abbès, Saïda, Relizane, Mascara, Aïn Defla, Tissemsilt et Tiaret, seront aussi touchées par cette perturbation et les cumuls estimés atteindront ou dépasseront localement 60 mm. D’autres wilayas de l’Est, telles que Batna, M’sila, Biskra et Khenchela, seront pour leur part, affectées par ces perturbations dont les cumuls atteindront ou dépasseront localement 40 mm.
Bien qu’impressionnantes, car venues après une période inquiétante, quelque peu sèche et chaude, les récentes pluies n’ont pas causé d’énormes dégâts. Cette constatation «heureuse» a été communiquée hier à L’Expression par les services de la Protection civile. Les quelques accidents de la route enregistrés n’ont pas été causés par les intempéries, précise-t-on. Le commandant Achour a signalé, cependant, trois accidents de la circulation dans le pays. Ces accidents ne seraient pas dus aux intempéries, mais à l’imprudence: l’excès de vitesse et le non-respect du Code de la route. Il a estimé que les faibles pluies enregistrées en ce début mars, n’ont pas été dévastatrices ni porteuses d’accidents. Il a assuré à notre journal, qu’aucun cas déplorable n’a été signalé au niveau de la Protection civile.
Cependant, dimanche à M’sila, la mort est passée avec sa faux sur la RN8, dans la commune de Aïn Hadjl, pour ôter la vie à cinq personnes d’une même famille dans un horrible accident. Il s’agit, a précisé le commandant Achour, d’une collision survenue entre un camion et un véhicule léger. Le second accident a été signalé dans la wilaya de Tiaret, plus précisément dans la commune de Mellakoum.
L’accident a eu lieu lorsqu’un bus de transport des voyageurs et un minibus sont entrés en collision sur la RN14, causant cinq blessés. A Ouargla, ajoute le commandant Achour, suite à un renversement, dimanche, sur le chemin de wilaya 206 au lieudit Mendès, qu’un véhicule léger a fait pas moins de deux morts et un blessé. Il y a lieu de prévenir qu’avec le retour de la neige et de la grêle dans plusieurs régions du pays, le risque d’accident est élevé. Aussi «A bon entendeur, salut», messieurs les automobilistes.
Source L’Exression Abdelkrim Amarni
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires