Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 06:34

Le mauvais temps chamboule l'activité des partis

Les-soutiens-Bouteflika.jpg

Les Soutiens à Bouteflika

 

Le climat a complètement perturbé l'activité des partis politiques. Ils étaient d'ailleurs nombreux à rester au chaud en ce week-end du samedi. Plusieurs rencontres prévues à l'intérieur du pays ont été finalement annulées. Le FLN a reporté sa rencontre prévue ce week-end à Béjaïa. Ainsi, le secrétaire général du parti, Abdelaziz Belkhadem, qui devait se déplacer dans la capitale des Hammadites a dû annuler son déplacement en raison des fortes chutes de neige. Le parti majoritaire n'est pas le seul à revoir son programme. Son allié de l'Alliance le RND, a été également contraint de reporter le déplacement prévu à Tizi Ouzou de M. Ahmed Ouyahia qui était attendu ce samedi pour animer un meeting. Or, le secrétaire général du RND a saisi cette occasion pour tenir une rencontre avec les cadres du parti à Alger. Pris par d'autres engagements au sein du gouvernement, le patron du RND n'a pas raté sa sortie ce week-end pour sensibiliser davantage ses militants sur les enjeux de la prochaine législative. Même le Parti des travailleurs et le Front des forces socialistes ont également fait marche arrière. La secrétaire générale du PT a reporté son meeting à Chlef, prévu initialement pour le samedi. Quant au premier secrétaire national du FFS, Ali Laskri, il a également annulé le meeting qu'il devait tenir à Constantine.
D'autres partis étaient paralysés. Le parti de Abdellah Djaballah a également reporté la tenue de son congrès constitutif prévu pour hier. En raison des conditions climatiques, les militants du parti n'ont pas pu faire le déplacement. Le Front pour la liberté et la justice (FLJ, parti en cours de constitution) prévoit de tenir son congrès le vendredi prochain à la Coupole du 5 Juillet. Contrairement aux grosses cylindrées, les petits partis ont résisté au froid. Malgré les conditions climatiques, les partis de la mouvance islamiste étaient présents en force pour appeler à une forte participation aux élections. Le secrétaire général du mouvement En Nahda, M.Fateh Rebaï, a appelé samedi depuis Oum El Bouaghi, les Algériens à saisir l'occasion des prochaines élections législatives pour «amorcer le processus de changement pacifique et consolider la démocratie».
«Chaque citoyen doit prendre conscience et participer en toute responsabilité à ces élections pour consolider les institutions de l'Etat et garantir la stabilité et la prospérité au peuple algérien», a déclaré M.Rebaï lors d'un meeting organisé au Musée du Moudjahid. Le porte-parole d'En Nahda a indiqué que les militants de son parti étaient mobilisés pour assurer le succès de ce rendez-vous électoral et en faire l'occasion d'un «changement pacifique qui évitera à l'Algérie de connaître les vents de changements destructeurs qui secouent certains pays arabes». «Ces révoltes tirent leurs motivations de nombre de facteurs qui existent également en Algérie, dont la corruption, les injustices et l'accaparement des richesses par certains au détriment de la majorité», a encore estimé M.Rebaï, affirmant que la «seule voie possible pour l'avènement du changement pacifique reste une participation massive au scrutin.»
El-Islah était également au rendez-vous. Son secrétaire général, M.Hamlaoui Akkouchi, a animé un meeting samedi dernier à Guelma. «Une non- participation positive aux prochaines élections ou leur boycott serait une grave erreur», a-t-il affirmé en appelant «tous les Algériens», à une forte participation aux prochaines élections, en «donnant leur voix et en protégeant les urnes». Pour lui, «la réalité politique que vivent les pays arabes a créé un climat favorable à la tenue d'élections crédibles et honnêtes». Le Parti du renouveau algérien (PRA) n'a pas déserté le terrain. Son secrétaire général, M.Kamel Bensalem a appelé, samedi à Alger les Algériens à participer massivement aux prochaines législatives en vue d'opérer «le changement» susceptible d'assurer un meilleur avenir pour l'Algérie. «Une participation massive des Algériens aux prochaines législatives est à même de contrecarrer toute fraude et manoeuvres», a estimé M.Bensalem lors d'un rassemblement de militants et cadres du parti.

Source L’Expression Nadia Benakli

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires