Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 18:58

Algérie - Production agricole : 1362 milliards de dinars en 2010

agriculture

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Rachid Benaïssa, s’est dit, hier, surpris des résultats de la production agricole nationale de 2010 estimée à 1362 milliards DA.

«Je suis surpris de voir la wilaya de Boumerdès à la première position en termes de valeur de la production agricole alors qu’elle n’a pas les mêmes potentialités que d’autres wilayas. Elle a réalisé 74 milliards DA en 2010, suivie d’El Oued avec 60,5 milliards DA et Aïn Defla avec 58 milliards DA. Quant à Alger, elle est en 24e position avec 26 milliards DA», fait savoir le ministre lors de la réunion trimestrielle des cadres du secteur.
A l’occasion, il a déploré que des wilayas, comme Aïn Temouchent, Sétif et Sidi Bel Abbès, aux grandes potentialités agricoles, soient positionnées en bas de la liste. «Ce n’est pas normal que Sétif soit à la 9e position et Aiïn Temouchent à la 28e. Il est vrai que l’agriculture est un secteur qui dépend essentiellement du climat ainsi que d’autres paramètres. Mais il y a aussi la formation qui fait encore défaut. Boumerdès a l’air d’avoir franchi ce cap avec l’introduction de nouvelles technologies. C’est ce qui explique son positionnement à la première place», estime-t-il. En matière de contrats de performance et du renouveau de l’économie agricole, 38 wilayas ont réalisé, du 31 octobre au 30 juin, des résultats positifs, assure M. Abdelghafour, représentant de la direction des statistiques, tandis que 10 wilayas ont réalisé des résultats négatifs. Cela dit, la production  agricole, d’une façon globale, est en hausse et dépasse les objectifs retenus au titre des contrats de performance 2011. «La production oléicole a atteint plus de 6,1 millions de quintaux contre 4,3 millions de quintaux prévue dans les contrats de performance. La pomme de terre est d’une production de 25,8 millions de quintaux contre 27,2 millions de quintaux. Comme la  récolte de la saison se poursuivra jusqu’à la fin d’août, il faut s’attendre à une production qui dépassera celle prévue», assure-t-il. A propos de la pomme de terre, les intervenants ont fait savoir que 497 quintaux ont été exportés. Pour ce qui est du lait, la production a atteint 2,19 milliards de litres pour un objectif global annuel de 2,73 milliards de litres au titre de contrats de performance.
Une bonne production de dattes est également enregistrée durant les trois derniers trimestres avec plus de 724 000 tonnes. L’exportation de ce produit a doublé, passant de 11 000 tonnes en 2010 à 23 000 tonnes en 2011. Les filières viandes rouge et blanche sont aussi en évolution, souligne M. Abdelghafour, avec respectivement, une production de 3,021 millions et de 2,49 millions de quintaux. En outre, signale M. Titah, représentant de la direction générale des forêts, 4707 projets de proximité de développement rural intégré (PPDRI) sont approuvés au niveau local, en plus de 3308 PPDRI actuellement mis en œuvre touchant ainsi la moitié de la population rurale. «Concernant l’extension et la réhabilitation des forêts, celles-ci concernent 38 wilayas. 36 000 hectares sont plantés à ce jour, dont 5000 hectares d’oliviers», conclut-il.
Pas de criquets en vue !
Les criquets ne sont pas signalés dans les pays du Sahel, révèle Mme Hadjrès, représentante de la direction de la protection des végétaux et des contrôles techniques. Mais les dispositifs de surveillance sont maintenus à Bechar, Tamanrasset, Adrar et Tindouf, assure-t-elle.
L’importation des produits végétaux en hausse
L’importation des principaux produits végétaux a augmenté de 11% par rapport au 1er trimestre 2011, signale Mme Hadjrès, le blé tendre et le maïs notamment. Le matériel végétal a également augmenté, ajoute-t-elle. Par contre, dit-elle, l’importation des semences et des plants a baissé.
Ramadhan : Encore plus de blé et de lait pour les transformateurs
Pour le Ramadhan, les pouvoirs publics ont décidé d’augmenter de 10% les quotas des transformateurs en blé et 15% des quantités de poudre de lait, révèle le ministre de l’Agriculture et du Développement rural en assurant que tous les produits, dont les viandes, seront disponibles durant ce mois. «Cela fait six mois, précise-t-il, que ces dispositions ont été prises».
78 000 hectares de terres agricoles mis en valeur
Dans le cadre du programme de la mise en valeur des terres agricoles privées et des terres du domaine privé de l’Etat, 78 000 hectares seront mis en valeur pour 85 000 nouvelles exploitations, fait savoir Rachid Benaïssa.

Source Horizons Farida Belkhiri.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires