Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 07:30
1,5 million de familles bénéficiaires du couffin du Ramadhan
algerie-pauvrete-copie-1.jpg
Détérioration flagrante du niveau de vie des Algériens ces dernières années.
i la pauvreté d’un pays se mesurait au nombre de personnes vivant au milieu de rongeurs et de cafards, cherchant pitance dans les poubelles, l’Algérie serait indéniablement un pays indigent. Si elle était sondée d’après le montant de ses réserves de change, l’Algérie figurerait parmi les pays les plus riches de la planète.
D’abord, quelques données chiffrées : plus d’un million de familles démunies bénéficieront, cette année, du couffin du Ramadhan. Des chiffres qui sonnent, de l’avis de certains observateurs, comme un aveu d’échec des autorités algériennes, généralement peu éloquentes sur ce sujet.Les représentants du gouvernement algérien se sont appliqués, ces dernières années, à démontrer le recul de la pauvreté en Algérie : lors de la présentation de leurs résultats en matière de lutte contre la pauvreté à l’ONU, ils se targuaient d’avoir atteint un taux de pauvreté de moins de 5% de la population. A en croire les statistiques officielles, le taux de pauvreté générale en Algérie est passé de 14,1% en 1995, à 12,1% en 2000 et à 5,6% en 2006 pour s’établir à 5% en 2008.
Le PIB par habitant en l’Algérie est passé de 1801 dollars en 2000 à 5021 dollars en 2008. Durant la décennie, 2000-2010, les transferts sociaux de l’Etat ont grimpé de 245 milliards de dinars en 1999 à 460 milliards de dinars en 2005 pour dépasser, selon les chiffres officiels, les 1200 milliards de dinars (15 milliards de dollars) en 2011. Les membres du gouvernement tiennent aussi à préciser que l’Etat algérien continue de subventionner les produits élémentaires.
L’Etat débourse ainsi pas moins de 302,2 milliards de dinars, dont 93 milliards de dinars pour le soutien des prix du lait et du blé et 78 milliards de dinars pour l’accès à l’eau et à l’électricité. S’appuyant sur les données du gouvernement algérien, le rapport du PNUD a rendu publics des résultats assez flatteurs pour l’Algérie. Notre pays est classé à la 84e position en matière d’IDH sur une liste de 169 pays. Les experts du PNUD ont néanmoins précisé que certains indicateurs sociaux restent préoccupants.
«Les données agrégées, est-il souligné dans leur rapport, ne reflètent pas suffisamment les différences entre les milieux et les régions, qui traduisent des disparités en matière d’accessibilité et de qualité des services sociaux. Les principales poches de pauvreté se situent dans les zones rurales et les périphéries des grandes villes.» Oui, il ne sert à rien de s’enivrer de chiffres si le quotidien des Algériens paraît morose. Le fait est qu’il n’existe pas d’indices sur la perception de la pauvreté par les Algériens. Il paraît évident que le niveau de vie s’est nettement détérioré ces dernières années.
Durant ce mois de Ramadhan, l’on verra encore des silhouettes se presser devant les restaurants de la rahma. Si plus d’un million de familles algériennes auront la chance de bénéficier de l’aide de l’Etat, des milliers d’autres devront se serrer la ceinture.
Source El Watan Amel Blidi
Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0

commentaires

marie zensz 20/07/2012 21:37


monsieur


j ai des amis algériens, l un a mesra pres mostaganem et un autre pres de constantine


l un deux, lui ayant fait de temps a autres envoyé certains de vos articles, a ete choqué de l image montrant cette dame fouillant dans un contenaire a ordure....il est vrai que pendant la
période de ramadan, il y a une solidarité envers les plus demunis, sans doute de genre de image  existe, mais je crois que vous avez connu les périodes de ramadan, ces restau specifiques
pour ces pauvres gens,l entre aide entre ceux, les nantis , envers ces personnes sans ressources ou presque qui ne peuvent feter ramadan dignement.vous pourrez comprendre, je pense, que la photo
de cette dame ai pu choquer.je vous prie de m excuser pour ce message, mais je me devais de vous en parler, en regard de mes amis


merci encore pour tous vos articles, qui sont les uns plus que les autres passionnants


votre fidèle audoise 

Le Pèlerin 22/07/2012 08:21


Bonjour Marie, Je comprends votre état d’esprit mais je ne veux pas caresser pour autant le lecteur dans le sens du poil Il m’est arrivé de côtoyer des pauvres gens dont les revenus officiels
étaient inférieurs à 30 euros par mois qui étaient dans le plus grand désarroi au moment de la fête…et oui en Algérie la fête est sacrée qu’il s’agisse des fêtes officielles ou au moment d’enterrer
les proches de la famille Il m’est arrivé de voir cette même famille en rade de moyens au moment de ces mêmes fêtes…..Je les ai aidés….Certes je ne les ai pas vus fouiller dans les poubelles….mais
j’ai vu des gens fouiller autour des marchés pour ramasser quelques reliquats de vivres trainant çà et là Pour l’Algérien les aliments de base pour les plus pauvres sont le pain et le lait et ils
sont largement subventionnés par l’état… Mais le libéralisme gagne aussi l’Algérie et le sachet de lait (25DA) est parfois difficile à trouver…Par contre la baguette de pain blanc à 9DA est
largement consommée au point que l’on assiste à des gaspillages… Certes il faut reconnaitre que l’état fait des efforts pour les plus pauvres et qu’il vaut mieux être pauvre en Algérie que dans le
reste du Maghreb……Encore faut il se battre avec une administration pas toujours très claire où la corruption et parfois pire sont très fréquentes…Heureusement qu’il y a une grande solidarité de la
famille autant de choses qui tendent à disparaitre chez nous J’ai commencé à écrire des blogs il y a 6,5 ans…Cela me gênait alors de présenter la réalité du moment et….avec le temps j’ai compris
que cacher la vérité, ne pas sombrer dans une forme de provocation n’était pas le meilleur moyen de rendre service aux Algériens….et je me suis fais plus critique….L’un des maux de l’Algérien,
c’est sa passivité….L’algérien en a marre de vivre dans un système corrompu où les élections sont truquées…..où la non séparation de la religion et de l’état fait des ravages dans la mentalité des
gens….. Il faut rendre toutefois à Bouteflika qui en vieux renard a su éviter à l’Algérie de ne pas sombrer dans l’Islamisme lors des dernières élections…Il est vrai que le peuple en a tellement
bavé lors de la décennie rouge qu’il n’avait pas oublié… Le peuple a toutefois besoin de bouger, de militer, d’être moins passif …tel est le sens de mon action….J’ai même soutenu un parti le RCD
…j’ai participé à certaines de leurs réunions politiques et j’en garde le meilleur souvenir…Que voulez vous un parti qui prône la séparation de l’église et de l’état…Que voulez vous …Le parti
représente 3% de l’électorat…. On dit que la presse est bridée en Algérie pourtant elle a le mérite d’exister et la base de mes blogs sont des articles choisis au sein de la presse algérienne Le
vendredi rares sont les journaux qui diffusent des articles…( Qui de plus est le premier jour du jeune)…les sources d’inspiration sont limitées…(El Watan…Algérie 360…) ….c’était le cas Vendredi
dernier L’article auquel vous faites référence est paru vendredi dernier dans El Watan …il comportait la photo incriminée Je vis dans un petit village de montagne où le débit internet est parfois
bien médiocre….Je suis seul à écrire tout ceci bien que je sois aidé de temps en temps par des Amis qui m’envoient çà et là des articles à diffuser Si vous saviez le temps que cela représente….
C’est un pan de ma vie que j’y ai consacré au détriment de bien d’autres choses et entre autres au détriment de ma santé Alors j’essaie d’allier le tout… J’avais pensé abandonner car la vie
familiale en pâtit… Bon alors il est toujours facile d’en demander plus … Si quelqu’un est désireux de pendre la main j’y suis prêt…Je ne fais pas commerce de ma production Voilà chère Marie la
situation….Je vous laisse le soin d’y méditer Je vous remercie de l’intérêt que vous portez à mes blogs Cordialement, Le Pèlerin