Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

Archives

28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 05:00

Algérie – Football – Merci Monsieur Sadaâne

saadane 3

 

Le fait du jour

Tout indique que Rabah Saâdane ne sera pas maintenu à son poste de sélectionneur, en attendant que ce dernier remette à la FAF son rapport sur la participation des Verts au Mondial, il n’est pas à écarter de le voir reconduit temporairement si, par « malheur », les contacts entrepris par les instances fédérales avec deux techniciens étrangers tombaient à l’eau.

En effet, les Verts retrouveront la compétition dès le 11 août prochain à l’occasion d’une joute amicale face au Gabon, qui sera suivie un mois plus tard de l’entrée en lice de l’Algérie dans les éliminatoires de la prochaine CAN. C’est du moins ce qui se dit dans l’entourage de la sélection, au moment où Rabah Saâdane, qui aurait déjà reçu une proposition de poursuivre son aventure, a préféré prendre du recul et réserver sa réponse pour les prochains jours. Une éventualité avancée par l’entourage des Verts, même si elle a de très minces chances d’aboutir, avec d’une part un Rabah Saâdane loin de faire l’unanimité et, de l’autre, un technicien.

Rabah Sadaâne, sauf revirement de dernière minute, serait affecté à une autre tâche, pour ne pas dire qu’il sera prié de prendre sa retraite sportive puisque son contrat avec la FAF arrive à terme dans moins d’une semaine. Ainsi donc, c’est le successeur du désormais « futur ex-entraîneur » des Verts, Rabah Saâdane, qui est actuellement en débat. Tout porte à croire qu’il s’agit bel et bien d’un sélectionneur étranger qui sera désigné pour assurer la succession à la tête de la barre technique nationale, avec comme objectif de préparer les prochaines échéances des Verts avec, à court terme, les éliminatoires de la CAN 2012 qui débutent en septembre prochain avec un premier match face à la Tanzanie. Un délai court qui contraint le premier responsable de la FAF, Mohamed Raouraoua, à dénicher très vite un entraîneur qui corresponde au profil recherché. A cet effet, comme annoncé hier, le patron de la FAF a déjà mis sur son calepin les noms de deux sélectionneurs, dont l’un ne serait que l’ex-driver de la sélection mexicaine, José Pekerman, avec qui il pourra trancher la question.

Confier les rênes des Verts à un technicien étranger, de plus issu d’une des sélections qui ont pris part (ou prennent toujours part) au Mondial sud-africain, telle et donc la consigne.

Bilan et perspectives

Le football algérien revient de loin…Il est vrai qu’avec 17 des 23 joueurs sélectionnés étant nés en France et évoluant dans des horizons divers, il vous était difficile de faire mieux…

Le savoir faire collectif ça ne sort pas du chapeau comme le pétrole sort du désert...C’est comme le reste cela s’apprend

Il faut regrouper des gens d’horizons divers avec des cultures différentes…des latins à l’esprit souvent rebelle qui valent des expulsions à gogo

Pour faire mieux il faut investir dans l’apprentissage à jouer collectif….

Le joueur algérien a intrinsèquement le football dans le sang…Pourquoi n’aurait il pas la faculté d’avoir des résultats en groupe ?

Il n’y a pas de miracles….Il faut disposer de joueurs de qualités plus souvent pour leur inculquer l’art et la manière de travailler collectivement.

Pour cela il faut disposer de joueurs évoluant sur le sol algérien au niveau le plus élevé

Bien que le professionnalisme ait montré ses limites, on n’a guère trouvé mieux que l’appât du gain pour motiver des joueurs

Il y a eu récemment un projet…bâclé semble-t-il, d’introduction du professionnalisme en Algérie….Mais ceci c’est comme le reste, ce n’est pas en leur filant quelques cacahuètes que l’on retiendra sur le sol algérien les meilleurs joueurs

Ici l’argent est réservé à certains et pas forcément aux plus méritants.

Sans rien changer, les mêmes causes reproduisant les mêmes effets, le successeur de Rabah Saâdane ne connaitra pas de meilleurs résultats

Le gouvernement a fait toutefois des efforts…..Il a compris que son sort dépendait aussi de celui de son équipe nationale…alors il a investit dans l’aide financière…..au Supporter…et c’est ainsi que fut gagnée la bataille de Kartoum…encore un emplâtre…

Sur un match, le football, dont l’un des principes est encore est de sacraliser la glorieuse incertitude du résultat…l’Algérie réussit à se qualifier pour le mondial 2010

Non… !!!! L’avenir se bâtira sur du solide sur le sol algérien ou ne sera pas

Monsieur Saâdane a réussi à donner une âme à une équipe d’horizons divers…Il ne pouvait faire qu’avec les moyens dont il disposait

Les algériens ne se sont pas trompés en réservant un accueil plutôt chaleureux à cette équipe nationale qui a su se battre mais qui n’a pas réussi à marquer le moindre but dans ce premier tour du National 2010

Ce que vous avez réussi, c’est un moindre mal avec les moyens qui vous ont été mis à votre disposition

Vous avez toutefois un atout …le douzième homme, le Supporter, qui fait défaut à bien des équipes…point trop n’en faut toutefois…

…Il vous reste à en former onze autres (sans compter les réserves)

Monsieur Saâdane a su redonner un honneur à cette équipe, dont tout un peuple attend des résultats…et qui avait tout perdu…

Faute d’être allé plus loin dans votre parcours vous avez redonné l’espoir aux Algériens et permis de recentrer le débat sur la nécessité de faire plus…

Quoi qu’il en soit soyez en remercié….Vous avez marqué de votre empreinte l’histoire du football algérien et son avenir vous démontrera que vous n’aviez pas tord

Cordialement,

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires