Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

8 janvier 2010 5 08 /01 /janvier /2010 07:18

Algérie - Les Verts à J-3 de la CAN
saadane_a--coeur-ouvert.jpg

Saâdane : «Des gens voulaient casser la machine»
Le sélectionneur national a déclaré que des gens jaloux de la réussite de l’EN ont tout fait pour la déstabiliser, mais malheureusement pour eux, ils n’ont pas réussi dans leur sale besogne. Après avoir surmonté ces dernières perturbations, les Verts, armés d’un moral d’acier, d’un esprit de solidarité exemplaire et forgés à toute épreuve, feront face aux aléas de la compétition continentale. Au menu des Verts : des adversaires redoutables, mais aussi des conditions climatiques difficilement supportables. Néanmoins, l’espoir de ne pas revenir bredouilles est de mise chez Saâdane et ses capés.
C’est ce qu’a affirmé le coach national Rabah Saâdane, ce matin sur les ondes de la chaîne 3 de la radio nationale. «Je vous le redis en toute sincérité, et c’est pour cela que j’insiste beaucoup, car c’est de la désinformation et de la pure manipulation pour déstabiliser ce groupe parce que ça dérange que l’Equipe nationale fonctionne, dans un mode de professionnels et surtout de solidarité. On voulait casser la machine mais, malheureusement pour ces gens, ça n’a pas marché», a-t-il précisé.
En outre, le sélectionneur national a indiqué que le stage des Verts au Castelet s’est déroulé dans de très bonnes conditions. «Le stage s’est bien déroulé, et tout s’est bien passé. Nous avons réalisé tout ce qui était prévu dans notre programme de préparation», a-t-il déclaré à notre confrère d’El Watan. Une excellente ambiance règne au sein du groupe, selon Rabah Saâdane. «Nous formons un ensemble solidaire, volontaire et combatif», a-t-il indiqué. Pour l’entraîneur national, les motifs de satisfaction sont nombreux à savoir la qualité de la préparation dans un site adapté, un climat méditerranéen et tous les moyens mobilisés. Sur un autre plan, le coach national a affirmé que le groupe est au complet, car la dernière séance s’est déroulée avec la participation des trois blessés à savoir Meghni, Saïfi et Antar Yahia, même si ce dernier s’exerce toujours en solo. Meghni s’est entraîné avec le groupe, tandis que Saïfi et Yahia étaient soumis à des exercices avec ballon, ce qui explique le retour en forme de ces deux joueurs.
Le coach national a tenu également à rassurer les supporters des Verts en déclarant que tous les joueurs seront prêts pour le rendez-vous. S’agissant du climat qui est extrêmement chaud en Angola ou le thermomètre atteindrait les 31° avec un fort taux d’humidité, Saâdane tient à ne pas dramatiser la situation. Il a expliqué que les joueurs sont prêts pour cela. «Lunda c’est autre chose, il y a la chaleur et l’humidité, il faudra bien se préparer pour s’y acclimater. Même les joueurs évoluant à l’étranger sont prêts pour cela», a-t-il déclaré. Le sélectionneur national a également affiché un grand optimisme quant aux chances de ses capés dans cette compétition continentale, en soulignant qu’ils ne se contenteront pas de participer, mais qu’ils veulent aller le plus loin possible. «Je suis optimiste car j’ai un groupe qui a démontré tout le bien qu’on pense de lui. Un groupe capable de relever les défis et qui a déjà réalisé un excellent parcours depuis deux années. Il ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Je suis aussi optimiste quant à l’avenir de cette équipe et ses objectifs immédiats. Je le répète l’EN a les moyens et les capacités de faire de bonnes choses en Angola», a-t-il conclu.
Source Infosoir Brahim M.
Acclimatation et préparation de l’équipe type l À partir de demain, les joueurs seront déjà dans leur match de lundi, alors que le staff technique planchera sérieusement sur l’équipe type qui débutera la compétition en fonction d’autres données comme le climat, dont Saâdane a évoqué l’importance il y a quelques jours. La remarque à faire, à ce sujet, c’est que lors des dernières séances d’entraînement (que ce soit au Castelet, à Aubagne ou à Toulon), Saâdane a axé son travail sur la cohésion de l’équipe et sur la recherche des solutions en attaque, car c’est le maillon le plus faible de l’équipe. Car outre l’envie de vouloir réaliser une grande CAN, les Verts visent à approfondir et à donner de la consistance à leur fond de jeu en perspective d’un Mondial qui s’annonce très relevé.
Djiar à Luanda dès aujourd’hui l Par ailleurs, il est à souligner que le ministre de la Jeunesse et des Sports, Hachemi Djiar, toujours fidèle à sa démarche d’être derrière la sélection, sera, dès aujourd’hui, à Luanda où il accueillera l’Equipe nationale, tout comme les représentants de notre ambassade et de Djahid Zefzef, l’intendant de la sélection, qui, lui, est déjà sur place depuis quelques jours. Pour leur part, les supporters des Verts ne se bousculent pas à l’aéroport Houari-Boumediene pour faire le voyage de Luanda en raison du coût excessif pour les bourses des citoyens, notamment ceux qui, exceptionnellement, ont fait le déplacement de Khartoum en novembre dernier. D’ailleurs, la compagnie Air Algérie a dû réduire le nombre de vols à destination de la capitale angolaise faute de voyageurs. Mais l’essentiel, c’est que la fièvre a commencé a monté dans les chaumières et les Algériens s’apprêtent à vivre d’autres joies et fêtes que seuls les Verts savent leur procurer. Alors bonne chance et Source Infosoir Maâk Yal Khadra.
Le compte à rebours a débuté pour les Verts
Fini le stage de préparation au Castelet, les Verts seront, ce soir, à Luanda où ils aborderont la dernière ligne droite qui les sépare de leur premier match de la CAN, ce lundi, face au Malawi.
Hier après-midi, c’était la dernière séance d’entraînement pour les coéquipiers de Rafik Saïfi et de Mourad Meghni, qui ont réintégré le groupe à la grande satisfaction de leurs camarades et surtout du staff technique national, après avoir passé la majorité du séjour au Castelet à trotter et à se soigner. Le premier a chopé une grippe qui l’a cloué au lit, alors que le second traînait une blessure au genou. Pour sa part, Antar Yahia ne s’est toujours pas entraîné avec le groupe, mais il a commencé à taper dans la balle lors d’une séance de tennis-ballon, quant à Djamel Abdoun, qui attend avec impatience cette CAN-2010 pour faire ses premiers débuts avec la sélection nationale, a fait l’impasse sur la séance d’hier en raison d’un petit bobo à l’orteil.
Enfin, le gardien Fawzi Chaouchi, que l’on annonce comme le gardien titulaire (déclaration de Saâdane dans une chaîne satellitaire), a vite repris les entraînements après s’être légèrement tordu la jambe.
En gros, les Verts auront passé une dizaine de jours dans le sud de la France où la température n’a pas été clémente puisqu’il a souvent fait un froid de canard, ce qui leur a permis de se dépenser à fond, sans compter les trois jours de quartier libre à l’occasion des fêtes de fin d’année.
Sur un autre plan, le stage du Castelet s’est déroulé dans une ambiance très sereine, même si à un moment donné les informations émanant de l’hôtel du Grand Circuit n’étaient pas rassurantes à cause de toutes ses histoires de primes, de règlement intérieur ou de droits publicitaires qui, en fin de compte, ont été aplanis après l’intervention du président Mohamed Raouraoua, président de la Fédération algérienne de football. Aujourd’hui, c’est une équipe sereine, soudée, solidaire et ambitieuse, pour reprendre tous les termes utilisés par le sélectionneur national et les joueurs, qui débarquera à Luanda avec comme objectif d’aller le plus loin possible, et pourquoi pas en finale. À la veille de leur départ pour l’Angola, qui constituera également un bon tournoi de rodage pour la coupe du Monde en juin prochain en Afrique du Sud, les Verts ont fini par afficher de réelles ambitions, ce qui a rendu le sourire à leurs supporters qui avaient un peu douté à la suite des déclarations un peu trop prudentes de Rabah Saâdane, notamment lors de la conférence de presse qu’il a organisée à Alger avant le départ en stage.
Le séjour Ils seront logés au Continental
Dès leur arrivée à Luanda, les Verts seront conduits à l’hôtel Le Continental où ils éliront domicile durant tout le premier tour, voire après, s’ils terminent premiers de leur groupe. Une équipe est d’ailleurs déjà sur place pour préparer l’arrivée des Fennecs, et à sa tête Djahid Zefzef, l’intendant de la sélection en plus des deux cuisiniers et autres membres de notre représentation diplomatique en Angola qui s’affairent à rendre le séjour de l’équipe nationale des plus agréables. Au niveau de l’hôtel, qui n’est distant que de 5 km de l’aéroport du 24-Février, tout est fin prêt pour accueillir les coéquipiers de Saïfi. Le Continental, qui dispose de 71 chambres, est retiré du centre ville et de son brouhaha et offre donc un calme absolu aux joueurs qui auront besoin de concentration. Toutes les commodités sont présentes (Wifi, télés dans les chambres pourvues de chaînes satellitaires, deux salles de sport, lignes téléphoniques…). C’est dire que les Verts ne manqueront de rien et leur seule préoccupation ne sera que de réaliser une excellente performance.
Source Infosoir A.S-B
Portsmouth devrait régulariser ses joueurs aujourd’hui
Belhadj et Yebda soulagés l Prévu initialement pour mardi dernier, le club de Portsmouth assure que les salaires de ses joueurs seront payés aujourd’hui jeudi. «Tout est en place à 100% et prêt pour demain matin (ndlr, aujourd’hui). Les paiements sont déjà en route», a confirmé, hier, le directeur exécutif du club, Mark Jacob sur Sky Sports News. Ainsi, suite à ce dénouement heureux, les deux internationaux algériens de Pompey sont soulagés. C’est un réconfort moral qui ne fera que les rendre encore plus fort mentalement en prévision de la phase finale de la CAN qui débutera lundi prochain pour les Verts à l’occasion du match face au Malawi.
Source Infosoir K. H.
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires