Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

22 août 2012 3 22 /08 /août /2012 08:05

Une enveloppe de 6 milliards de dollars a été mobilisée

Tramway.jpg

 

Plus de 447 milliards de dinars, soit 6 milliards de dollars, ont été mobilisés par l’Etat pour doter les grandes villes du pays en tramways selon le président - directeur général de l’Entreprise du métro d’Alger (EMA).
Plusieurs projets relatifs à ce mode de transport public moderne ont été «déjà concrétisés, alors que d'autres sont inscrits au programme et seront lancés prochainement », indique Aomar Hadbi, cité par l’Agence nationale de presse. A Alger, après la mise en service des deux premiers tronçons de la première ligne, la ligne Est qui relie Bordj El-Kiffan aux Fusillés, les travaux du 3e et dernier tronçon de cette ligne qui s'étendra jusqu'à Dergana sur plus de 23 km, avancent à un rythme soutenu. «La mise en service de ce dernier tronçon est prévue pour mai 2013. Le taux d'avancement des travaux est actuellement de 30%» relève le PDG de l’EMA qui précise que «nous avons été confrontés à de nombreuses contraintes d'expropriation que nous avons, néanmoins, résolues à 95%». Selon le premier responsable de l'EMA, deux extensions de cette ligne sont prévues. Le premier prolongement ira des Fusillés vers Bir Mourad-Raïs sur 4,6 km, alors que le second rejoindra Draria à partir de Bir Mourad-Raïs. «Le marché d'études de faisabilité de ces deux extensions a déjà été attribué et les travaux de réalisation du premier prolongement seront lancés en janvier 2014», indique Aomar Hadbi.

Les tramways d’Oran et Constantine opérationnels en 2013
Par ailleurs, les travaux de réalisation des tramways d'Oran et de Constantine connaissent un état d'avancement appréciable. Ainsi, le tramway de la capitale de l’ouest du pays sera livré à la fin de l’année en cours. «La marche à blanc du tramway débutera vers janvier ou février prochains pour se poursuivre durant quelques semaines avant sa mise en service commercial prévue début mars 2013», a-t-il précisé. Voire, des extensions du tramway d'Oran seront réalisées, indique-t-on. Ainsi, la première extension est prévue sur un tracé de 8,6 km allant de Haï Benarba, à la sortie ouest d'Oran à la gare routière d'El Hamri. Les études de faisabilité seront achevées en décembre 2012 et les travaux de réalisation seront lancés en novembre 2013. Les offres des soumissionnaires pour la réalisation des études préliminaires relatives à la seconde extension reliant l'université d'Es-Sénia à Bir El Djir sur 16,5 km «sont en cours d'évaluation », alors que les études de faisabilité relatives à la troisième extension allant d'Es-Sénia vers l'aéroport sur 5 km seront lancées en septembre prochain. Le tramway de Constantine, qui s’élancera depuis le stade Benabdelmalek pour aboutir à la cité Zouaghi sur 8 km sera, quant à lui, réceptionné en mars 2013, alors que la marche à blanc est prévue vers avril ou mai, ultime étape avant la mise en service commercial en juin 2013. Les travaux d'extension du tramway de Constantine entre la cité Zouaghi et la nouvelle ville Ali-Mendjeli sur 9,1 km, seront lancés en janvier 2014.

14 tramways projetés ailleurs
De même, des efforts pour doter les autres grandes villes du pays d'un réseau de transport urbain et moderne se poursuivent et de nombreux projets d'introduction de tramway sont inscrits au programme de l'EMA. Ainsi, 14 projets de tramways au niveau national devront être réalisés. Les travaux de réalisation du tramway de Sidi Bel-Abbès dont l'appel d'offres pour la réalisation de cette première ligne a été lancé mercredi dernier par l'EMA, devront démarrer en février 2013. Les études de faisabilité du projet de tramway de Mostaganem sont achevées et un appel d'offres pour la réalisation de cette ligne sera lancé en septembre prochain. Les travaux de réalisation démarreront en avril 2013. Les travaux de réalisation du projet de tramway de Ouargla débuteront également en 2013, alors que les projets de Sétif, de Annaba et de Batna ne démarreront qu'en 2014. S'agissant des projets de tramway prévus à Blida, Béchar, Béjaïa, Biskra, Tébessa, Djelfa, Skikda et Tlemcen, le marché des études de faisabilité a été attribué.

La gestion des tramways sera franco-algérienne
Une société chargée de gérer les tramways en Algérie, baptisée Société d'exploitation des tramways (Setram) a été créée dernièrement, rappelle-t-on. Cette société détenue par la RATP à 49%, l'Etusa à 36% et l'EMA à 15% devrait, dès octobre prochain, prendre le relais de l'Etusa, chargée jusque là de la gestion du tramway d'Alger, a indiqué M. Hadbi, selon lequel les statuts de cette nouvelle société ont été déjà adoptés. Pour permettre l’approvisionnement en rames de tramway des villes programmées, une usine d’assemblage et de maintenance de rames est en cours de réalisation Annaba. Implantée sur le site de l’entreprise Ferrovial Annaba, cette entreprise mixte algéro-française regroupant l’entreprise Ferrovial 51% des actions) et le français Alstom (49%), entrera en production avant fin 2013, et aura pour mission le montage des rames de tramway sous la marque algéro-française «Cita».

Source Le Soir d’Algérie

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires