Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 02:53

L’orgue de l’église sera restauré

Annaba-St-Augustin-orgue.jpg

 

L’orgue de la basilique Saint- Augustin d’Hippone (Annaba) sera restauré. Dans le cadre de la semaine autrichienne en Algérie (20- 26 octobre 2011), l’ambassade d’Autriche à Alger devait organiser dimanche une conférence de presse à la basilique Saint-Augustin d’Hippone en présence de l’organiste Jeremy Joseph qui parlera du soutien à la restauration de l’orgue de cette basilique qui n’a pas fonctionné depuis 25 ans.
L’orgue de la basilique Saint- Augustin d’Hippone représente un témoin patrimonial de l’histoire de l’Algérie. Après sa restauration, il retrouvera sa fonction liturgique (c’est l’instrument le plus approprié pour accompagner les chorales). Il sera aussi utilisé pour des manifestations culturelles à Annaba à l’instar de celles qu’abrite la basilique de Notre-Dame-d’Afrique à Alger. Ainsi, il pourra contribuer à la vie culturelle à Annaba et susciter des rencontres interculturelles et intercommunautaires. «Jeremy Joseph, né en Afrique du Sud, qui a choisi l’Autriche comme deuxième patrie, est le premier à en témoigner», souligne-t-on dans un communiqué de l’ambassade d’Autriche en Algérie. Jeremy Joseph est né en 1978 à Durban, en Afrique du Sud. A l’âge de 9 ans, il a commencé à jouer de l'orgue et devient, cinq ans plus tard, organiste à la Cathédrale de Durban. En Europe, il va suivre des cours privés chez Hans Fagius à Copenhague, au Danemark. Ensuite, il poursuit son cursus en Allemagne à la Musikhochschule (conservatoire de musique) de Lübeck, dans la classe de Martin Haselböck, puis au conservatoire de musique de Stuttgart avec Jürgen Essl. Jeremy Joseph, qui vit actuellement en Autriche, est organiste et claveciniste à l’Académie de Vienne. Il a aussi joué avec l'orchestre symphonique de Vienne, la Hofmusikapelle (chapelle Hofburg) de Vienne, l'orchestre philharmonique de Hambourg et l’orchestre baroque Musica Angelica de Los Angeles. Hippone est l’ancien nom de la ville de Annaba appelée également Bône du temps de la colonisation française. Augustin d’Hippone ou saint Augustin est né dans le municipe de Thagaste (actuelle Souk-Ahras) le 13 novembre 354. Après saint Paul, il est considéré comme le personnage le plus important dans l’établissement et le développement du christianisme occidental. Philosophe, écrivain et théologien chrétien, évêque d’Hippone, il est l’un des quatre pères de l’Eglise latine (avec saint Ambroise, saint Jérôme et Grégoire 1er) et l’un des 33 docteurs de l’Eglise. Les catholiques le fêtent le 28 août, anniversaire de sa mort et les orthodoxes le 15 juin. Saint Augustin est mort le 28 août 430 à Hippone assiégée par les Vandales. Sa dépouille sera plus tard transférée en Sardaigne puis à Pavie (Italie) au VIIIe siècle. La première pierre de la basilique Saint-Augustin a été posée et bénie par Monseigneur Combes, évêque de Constantine, le 9 octobre 1881. La première messe sera célébrée cinq années plus tard. Le 29 mars 1909, la Basilique, complètement achevée, est consacrée en grande pompe. Cette basilique est un pur produit africain. Avec son style arabo-byzantin, elle ressemble à celle de Carthage qui en fut l'inspiratrice. Tous les matériaux qui ont servi à sa construction ont été tirés du sol algérien. Les marbres, et tout particulièrement ceux du maître-autel et de la chaire ont été extraits de carrières de l'Est algérien : marbre de Guelma, marbre blanc du Filfila, onyx translucide de Aïn-Smara. L’orgue de la basilique Saint-Augustin est un trésor dans un
trésor.
Source Le Soir d’Algérie Kader B.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires