Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 15:59

Algérie - Réformes de la retraite - «On les veut en douceur»

retraites-algeriens.jpg

 

Les réformes portant sur le système national de retraite en Algérie se déroulent dans le calme, car conformes aux principes des fondements mêmes du système de sécurité sociale.

C’est ce qu’a déclaré, hier, Tayeb Louh, en marge du séminaire technique sur «les réformes de la sécurité sociale» organisé, en collaboration avec l’Association internationale de la sécurité sociale (Aiss), à l’hôtel El-Aurassi. Le ministre, a affirmé que les réformes reposent sur deux principes fondamentaux de financement : «la répartition et la solidarité nationale intergénérationnelle». Et d’ajouter : «Actuellement nous n’avons pas touché à ces principes sur lesquels est fondé le système de la sécurité sociale, mais nos réformes ont essentiellement porté sur les moyens de pérenniser la Caisse nationale des retraites afin de sécuriser les générations à venir». Ces réformes se déroulent de manière continue, a-t-il encore ajouté. Dans le même contexte, le ministre rappellera que la retraite a fait l’objet de réformes notables en Algérie : il s’agit d’abord de l’ensemble des mesures dans le cadre de l’amélioration du pouvoir d’achat des retraités dont la revalorisation annuelle des retraites, précisant que la dernière mesure de 2010 relative à l’abattement de l’IRG est applicable aux pensions comprises entre 20 000 et 40 000 DA. Dans le même ordre d’idées, le ministre a rappelé la décision présidentielle concernant la création d’un fonds national de réserve des retraites dont le financement sera assuré essentiellement par 2% du produit de la fiscalité pétrolière. Abordant les différentes mutations de la réforme de la sécurité sociale, M. Louh expliquera qu’il s’agit du premier axe relatif à l’amélioration de la qualité des prestations : «1 400 structures à l’échelle nationale, soit près de 550 nouvelles structures en moins de 10 ans» . S’agissant du système du tiers payant, le ministre dira que ce système a connu une évolution continue pour le médicament puisque en 2010 on dénombre plus de 2 400 000 bénéficiaires. Il mentionnera entre autres, que le dispositif de conventionnement du médecin traitant (médecin de famille) instauré en 2009, est actuellement en cours de déploiement et sera généralisé en 2013. Pour ce qui est des structures sanitaires et sociales, il parlera de la réalisation de quatre centres régionaux d’imagerie médicale, précisant qu’«en janvier 2010, une opération de dépistage précoce du cancer du sein par mammographie a été lancée au profit des femmes assurées sociales et ayants droit d’assurés sociaux âgées de 40 ans et plus. «Plus de 7 700 femmes ont déjà bénéficié de mammographies gratuites dans le cadre de cette opération». Selon M. Louh Le deuxième axe repose sur la modernisation de la carte électronique de l’assuré social «carte Chifa» et le 3e axe a trait à la préservation des équilibres financiers du système national de sécurité sociale.

Source Infosoir Samia Lounes

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires