Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 07:12

Une amende de 50.000 dollars pour la JSK

JSK

JSK 3 – FC Missile 0

 

La commission de discipline de la CAF a rendu publiques, hier, les sanctions ayant trait aux cinq affaires enrôlées lors de sa réunion, vendredi au Caire. Des dossiers jugés «brûlants», celui du match Club Africain-Hilal du Soudan aura été le moins «saignant», le club tunisois s’en tirant juste avec une amende de 80 000 dollars en sus des deux matches de suspension que la formation de Bab-Djedid devrait disputer loin de ses bases.
La commission confédérale s’est appuyée sur les articles 82, 83 et 151 et la circulaire de la CAF 177/2010 traitant des matches interrompus, l’invasion du terrain et de l’agression des officiels (des arbitres maliens en l’occurrence). Celui de la rencontre JSK-Missiles FC, disputé à Tizi-Ouzou et qui a vu la qualification des Canaris, aura connu la pire des punitions. Ce jour, l’arbitre-assistant a été effleuré par un projectile venu des gradins. Le match a été momentanément interrompu (quelques minutes) avant de reprendre son cours normal. Le referee guinéen (Yakhouba) devait arrêter les débats suivant les recommandations de la CAF et de la Fifa. Il ne l’a pas fait, estimant certainement que les conditions étaient réunies pour que la partie se poursuive normalement. La commission de la CAF n’a pas eu les mêmes «convictions» et a adressé un dernier avertissement (4e cas de récidive, selon le communiqué) avant suspension du club kabyle des compétitions de la CAF pour une année. Ceci si, par malheur, pareils incidents venaient à se répéter lors des matches à venir de la formation du Djurdjura. La CAF, qui a conditionné une éventuelle sanction par le comportement du public de la JSK lors de l’année en cours, a, par ailleurs, invité la JSK à payer une amende de 50 000 dollars. Cette sanction est disproportionnée par rapport à d’autres cas à l’instar de celui traitant le match (retour) Zamalek-Club Africain qui a été marqué par d’excessifs débordements (envahissement massif des supporters égyptiens du terrain, agressions d’officiels et de l’équipe adverse sans oublier les dommages causés aux installations du Cairo Stadium). Pour moins que ça, l’autre club égyptien, le National SC, a été sanctionné par un match (le 1er du tour des poules à domicile) à jouer loin de ses bases, et ce, suite aux incidents (usage jugé excessif des fumigènes, arrêt momentané de la partie suite à la blessure d’un joueur de Zesco United) en plus de 40 000 dollars d’amende. Que dire alors des sanctions prononcées par la CD de la CAF à l’encontre du club marocain, le WAC, à la suite des incidents de fin de match contre le TP Mazembe, à savoir 6 matches de suspension pour le numéro 5 (Abderrahmane Lemssassi) pour «crachats sur l’arbitre», quatre pour l’entraîneur (Rejhi Fakherdine) exclu du terrain, en sus d’amende variant entre 10 000 et 15 000 dollars. Le gardien international du WAK, Nadir Lamyaghri, a écopé d’une amende de 10 000 dollars. Le club congolais devrait, lui, payé une amende de 15 000 dollars. Enfin, pour usage de fumigènes lors de son match face aux Tchadiens de Tourbillon FC, le RAJA (Maroc) a été écopé d’une amende à 15 000 dollars. Pour la petite histoire, la CAF a engrangé, suite à cette réunion de la commission de discipline, une «recette» de l’ordre de 220 000 dollars. De quoi nourrir la population de la… RD Congo (pays de Moise Katumbi où le PIB est le plus bas au monde, 91 dollars) pendant une bonne petite semaine…

Source Le Soir d’Algérie B.M.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires