Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 07:21

Foule des grands jours à la Safex

Salon-de-l-Automobile-Alger-2013.jpg

 

Les curieux se sont pressés autour des concepts cars aux allures de vaisseaux spatiaux.

La foule des grands jours était hier au rendez-vous, au Salon international de l'automobile d'Alger. Ce dernier a été inauguré par la ministre de la Solidarité nationale et de la Famille, Mme Souad Bendjaballah. Dès les premières heures de la matinée, les principaux accès de la grande esplanade du Palais des expositions de la Safex (Société algérienne des foires et exportations) étaient quasiment assaillis par les automobilistes. Bien que ce fût une journée ouvrable, les visiteurs étaient nombreux à se rendre à cette manifestation économique et commerciale d'envergure, car classée de par son importance, immédiatement après la FIA ou Foire internationale d'Alger.
Les visiteurs de ce Salon sont en majorité de jeunes adultes désirant toucher de près les dernières nouveautés des constructeurs mondiaux. Les représentants de ces derniers sur le sol algérien, à savoir les concessionnaires ont, faut-il le rappeler, déployé d'importants plans de communication en vue d'informer les clients sur les produits inédits et les remises consenties sur certains de leurs modèles.
Les stands allemands et français jouissent, comme de coutume, des faveurs du grand public qui s'y rend en nombre.
Les curieux se sont pressés autour des concepts cars aux allures de vaisseaux spatiaux et sur lesquels la presse n'a pas encore glané le maximum d'information.
Rappelons que la 16e édition du Salon de l'automobile d'Alger a lieu cette année sous le thème de «La sécurité et de la prévention routières».
Aussi, la Dgsn a organisé, à la faveur de son ouverture, le 4e Forum sur la sécurité routière.
M. Aïssa Naïli, commissaire divisionnaire, chargé de la sécurité publique à la direction générale de la Sûreté nationale, a évoqué les statistiques macabres relevées sur les routes algériennes qui voient annuellement plus de 4000 morts et blessés dont 10% victimes de handicaps à vie.
Cette 16e édition du Salon de l'automobile se présente sous l'angle de la sagesse et de la modération, en ce sens que les organisateurs ont préféré donner la priorité au chèque afin de juguler un tant soit peu le mode peu discret du payement en espèces, tellement favorable à la prolifération de certains fléaux comme la circulation des faux billets par exemple.
En attendant que la «sauce prenne» et alors que nous mettons sous presse, l'heure est à la fête au Salon de l'automobile.
En effet, les représentants des marques les plus cotées sur le marché automobile national, jouent au coude-à-coude afin d'attirer les représentants des médias, contraints durant les premières 48h de coller à l'événement et de rapporter l'ambiance à leur lecteurs.

Source L’Expression Salim Benalia

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires