Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 09:02

Un succès sur tous les plans

Internetalgerie.jpg

 

La 20e édition du Salon international de l’informatique, de la bureautique et de la communication (Sicom), qui a pris fin, hier, samedi, à la Safex, a connu une affluence record aussi bien côté public que professionnels du secteur.

De l’avis de tout le monde, que ce soit les participants ou le public, cette édition a été bien organisée et riche en matière d’innovation dans le domaine de l’informatique et de la communication. Concernant l’organisation, un espace de 8 000 m2, soit 50% de plus par rapport à l’édition précédente, a été aménagé afin de permettre à chaque visiteur d’atteindre son objectif. En effet, trois pavillons spécialisés ont été mis à leur service : un pour les professionnels, un autre pour l’exposition vente et un troisième pour le secteur de la bureautique. Rencontré lors de la cérémonie de clôture, Idir Hocine, manager du salon, estime que les objectifs assignés à cet événement ont été atteints. Selon lui, pas moins de 139 exposants regroupant des fabricants nationaux et étrangers ont pris part à ce salon qui a drainé un public nombreux, venu des quatre coins du pays.

Lors de notre visite dans les trois pavillons, on a pu découvrir du matériel de marques très connues dans le secteur des TIC, mais aussi rencontrer des créateurs et des éditeurs de logiciels. «Nous avons voulu montrer sur place qu’il y a possibilité, tant que le matériel et l’innovation existent, d’arrimer un peu les décisions gouvernementales concernant l’utilisation des TIC dans les institutions», nous dira notre interlocuteur qui semble satisfait de la participation du public ciblé, que ce soit le public professionnel ou le grand public, qui est venu s’approvisionner en matériel informatique proposé à des prix concurrentiels. «C’est un salon qui a été assez visité», estime-t-il. Du côté des participants, on a constaté une totale satisfaction, à l’instar du représentant de Condor informatique, qui nous a avoué avoir reçu des centaines de revendeurs durant les quatre jours du salon. «Nous avons reçu énormément de revendeurs qui sont venus de partout. Ils sont très intéressés par nos produits», dira Rachid Saïb, directeur commercial de la firme algérienne spécialisée dans la fabrication de lap-top et desk-top (micro-ordinateurs portables et de bureaux). D’après M. Saïb, sa société, qui présente un produit certifié, assure la distribution et la maintenance dans 13 sites à travers le territoire national. «Nous sommes en train d’investir dans le service après-vente», a-t-il indiqué, en précisant que cela se passe pour la première fois en Algérie. Le manager du salon nous rappellera, à l’occasion, qu’un cycle de conférences a été assuré par des experts afin de vulgariser l’utilisation des TIC et présenter les différents projets que les autorités comptent mettre en œuvre à l’intention des professionnels en vue de les inciter à prendre part au développement de notre pays. Aussi, en guise d’encouragement, les organisateurs du salon ont prévu un stand, aussi bien pour l’offre d’emploi que pour recevoir les doléances des jeunes. «Il a d’ailleurs très bien fonctionné (…) Il a été au-delà de nos espérances», s’est réjoui Idir Hocine.

Source Infosoir Djamel Djenane

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires