Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 09:45

Algérie – Quatre femmes nommées à des postes diplomatiques supérieurs

M.Mourad-Medelci.jpg

 

La diplomatie algérienne reste concentrée sur les grands dossiers internationaux de l’heure, notamment la paix dans le monde, au Proche-Orient et la question de décolonisation au Sahara Occidental.

C’est en quelque sorte les grandes orientations politiques données hier mercredi à Alger par le ministre des Affaires étrangères, M.Mourad Medelci, aux chefs de postes nouvellement désignés dans plusieurs pays africains, européens, asiatiques et américains.

Ce mouvement diplomatique s’inscrit cette année dans « un contexte où l’Algérie est préoccupée par la paix et la sécurités internationales », a-t-il souligné à l’ouverture d’un cycle de conférences destiné aux chefs de postes diplomatiques et consulaires nouvellement affectés à l’étranger. Il a ainsi rappelé la lutte « contre le terrorisme » et en particulier la consolidation de la Résolution 1904 du Conseil de sécurité de l’Onu.

Dans cette même préoccupation de garantir la paix et la sécurité dans le monde, et surtout y participer à travers les organisations internationales dont l’ONU, M.Medelci a rappelé le dossier sahraoui qui mobilise les efforts de l’Algérie comme de la communauté internationale pour que les parties en conflit trouvent une solution démocratique qui ouvre la voie à un référendum d’autodétermination pour ce territoire

La situation au Proche-Orient et en Palestine occupée reste également au menu des préoccupations de l’Algérie, a rappelé encore M.Medelci.

Il a également, sur un autre registre, appelé les chefs de postes diplomatiques à accorder une grande importance aux grands dossiers des négociations multilatérales engagées tant dans le domaine de la Défense avec les questions de désarmement, les réformes des institutions de Bretton Woods (FMI, banque Mondiale et OMC), la réforme de l’ONU, notamment la composante du Conseil de sécurité, et d’autres dossiers relatifs au réchauffement climatique.

M.Medelci a en fait donné des orientations claires sur la stratégie diplomatique algérienne pour les prochaines années, dans un contexte international marqué par de grands bouleversements politiques et la menace d’un effondrement du système financier mondial. Il a, sur les questions internes, relevé que »l’Algérie a connu de profonds changements, ce qui a permis d’améliorer la sécurité, de renforcer la stabilité politique et d’engager des réformes sectorielles substantielles ».

Le mouvement des diplomates a touché cette année 27 postes, dont 19 ambassadeurs, 6 consuls généraux et 2 consuls, avec la désignation de quatre femmes diplomates. Pour M. Medelci, la désignation de femmes à des postes diplomatiques supérieurs à l’étranger est « une première depuis l’indépendance du pays », estimant cependant que ce nombre reste insuffisant, avec seulement 7 femmes occupant les plus hautes fonctions dans la diplomatie algérienne. Ce mouvement a touché 10 pays africains, dont le Maroc et la Tunisie, 2 pays arabes non africains, 8 pays européens, 5 pays américains, 2 pays d’Asie et d’Océanie. En outre, le ministère des Affaires étrangères a décidé d’ouvrir deux nouveaux consulats généraux à New York et Barcelone, deux villes qui comptent aujourd’hui un nombre important de ressortissants algériens.

Après le ministère des Affaires étrangères, celui de l’Industrie, de la PME et des Investissements, M.Benmeradi devait animer une conférence, organisée dans la même perspective, à l’intention de ces 27 diplomates qui regagneront bientôt leurs postes. La promotion des investissements et la défense de l’image de marque de l’économie algérienne avec ses potentialités d’investissements ont été au menu de cette rencontre.

Source Le Quotidien d’Oran Yazid Alilat

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires