Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 07:13

Algérie - L’habitat dans le nouveau plan quinquennal : Un effort titanesque

habitat.jpg

 

Trop souvent, les mécontentements qui parfois débordent dans la rue trouvent leur source et origine dans des listes de distribution contestées ou une faiblesse criarde  de l’offre.

A vrai dire, à la faveur du nouveau quinquennat, c’est un effort soutenu qui se prolonge. En accordant au secteur 3700 milliards de dinars pour traduire la promesse du président de la République de réaliser deux millions de logements, c’est l’ampleur de l’effort qui se révèle.  La part allouée au secteur de l’Habitat dépasse celle de l’Education et de la Santé. La réalisation d’un million de logements est l’un des acquis du second mandat du président de la République. Lors de ses tournées à l’intérieur  du pays, il ne cessait d’inaugurer des cités.  Grâce aux entreprises chinoises, de nouvelles cités ont surgi partout. Les pouvoirs publics qui avaient déjà lancé plusieurs formules pour soutenir le logement social notamment en direction des couches moyennes ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin.  Les résultats sans faire disparaître la crise du logement ont permis en effet à de nombreux ménages d’accéder à un toit, de réaliser ce qui, des années durant, relevait de l’impossible rêve. Les statistiques révèlent que partout le taux d’occupation de logement a été ramené à une proportion  gérable.

Dans les campagnes, l’aide au logement rural qui a connu une avancée remarquable au niveau de toutes les wilayas a permis à nombre d’habitants, de retourner à leurs douars d’origine et de poursuivre leurs activités liées à l’agriculture et à l’élevage. Dans le cadre du plan quinquennal qui s’étalera de 2010 à 2014, le gouvernement a mis beaucoup d’argent  pour affermir les efforts en direction notamment des modestes citoyens. Des programmes sont lancés en direction de ceux qui habitent encore dans des cités de recasement ou des bidonvilles qui ceinturent les grandes villes. Toutes les wilayas ont vu les quotas de logements dont elles ont bénéficié pour ce nouveau plan quinquennal augmenter. Prenons un seul cas souvent cité en exemple : Sétif.

Cette wilaya durant les cinq dernières années (2005-2009) a été dotée d’un programme de 58.764 logements attribués au titre des différentes formules. Il atteint 70.840 logements, tous segments confondus, au titre du programme quinquennal 2010-2014. La tendance est la même à l’échelle nationale de Tamanrasset à Tizi Ouzou.

La grande nouveauté est aussi dans ces taux d’intérêt bonifiés, pris en charge  par le Trésor public. Ils sont d’un apport certain et constituent une bouffée d’oxygène pour des milliers de familles. Après le droit à la vie, c’est l’autre droit de’ l’homme qu’il faut garantir à chaque citoyen.

Source Horizons Hammoudi R.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires