Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 15:47

Son plan d'action a été présenté hier à l'APN

Sellal-APN.jpg

 

Pour le Premier ministre, l'examen du plan d'action du gouvernement qui tire toute sa substance du programme présidentiel constitue une opportunité pour traiter de la situation du pays.

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a affirmé hier devant les membres de l’APN, lors de la présentation du plan d’action du gouvernement, que la priorité consiste en la réhabilitation des édifices publics et l’amélioration de leurs prestations.  En présence des membres de son gouvernement, Sellal, en main le plan d’action, adopté en Conseil des ministres du 17 septembre, a rassuré, en prélude à son allocution, les députés du soutien et de l’attention du gouvernement. Prônant un discours «persuasif», Sellal maniant à merveille l’art de convaincre sans jamais «hausser» le ton pour exhorter les membres de son gouvernement et ceux de l’APN, à réitérer l’engagement de l’Exécutif d’œuvrer pour une amélioration et un renforcement de sa collaboration avec le pouvoir législatif. Le Premier ministre, habitué de l’hémicycle Ziroud Youcef, a souligné que  l’examen du plan d’action constitue une opportunité pour traiter de la situation du pays et des réalités du terrain . Sur ce point, Sellal a précisé que le plan d’action tire toute sa substance du programme du Président de la République, sur lequel s’appuient toutes les actions retenues. En d’autres termes, c’est un plan d’action qui s’inscrit dans la continuité et donne une nouvelle impulsion et plus d’efficacité à l’action du gouvernement. «Cette relance a aujourd’hui les moyens de son ambition, car il s’agit - a-t-il précisé - d’optimiser les réalisations du Programme du Président de la République», a-t-il affirmé. Déclinant les différentes composantes du plan d’action de son gouvernement, Sellal mettra en avant le parachèvement des réformes politiques initiées par le Président Bouteflika, notamment la révision de la Constitution et le déroulement serein des élections locales du 29 novembre prochain. Le processus de réconciliation nationale, ajoute-il, sera consolidé et finalisé afin de pérenniser la paix et la sérénité retrouvées dans le pays. «En parallèle, le gouvernement s’engage à poursuivre résolument la lutte antiterroriste et veillera à maintenir à ce sujet un niveau de mobilisation et de vigilance optimales», a-t-il appuyé. Sellal a, d’autre part, souligné, des actions prioritaires incluses dans le plan d’action, lequel s’articule autour des actions urgentes orientées sur les préoccupations des citoyens. A commencer d’abord par gagner sa confiance et améliorer son cadre de vie et surtout préserver sa sécurité. «Il est de notre responsabilité première de prendre en charge ces attentes notamment celles des jeunes pour leur donner confiance et espoir quand à leur avenir en matière de formation, d’emploi et de logement», a-t-il indiqué. Abordant l’amélioration du rapport citoyen - administration, le Premier ministre dira qu’il s’agit d’une réconciliation de la société avec l’Etat et du citoyen avec son administration. L’ordre public, la sécurité des personnes et de leurs biens, ainsi que la lutte contre la corruption et les fléaux sociaux, constituent aussi, un axe important de l’action gouvernementale. A ce titre, Sellal a indiqué que «l’Office national de lutte contre la corruption sera doté de tous les moyens pour mener à bien sa mission tout en veillant au respect de la présomption d’innocence et à la protection des gestionnaires et agents de l’Etat contre les actes malveillants et les dénonciations calomnieuses». S’agissant de la politique de l’habitat, la production de logements sera intensifiée avec de nouveaux programmes de logements publics locatifs. Dans sa conclusion, Abdelamalek Sellal a assuré que le gouvernement ne ménagera aucun effort pour la concrétisation de ce plan d’action. «Nous n’avons pas le droit d’échouer, mais pour réussir nous avons la responsabilité de lever les obstacles», a-t-il conclu. La présentation du plan d’action du gouvernement a été suivie, dans la matinée et la soirée d’hier, par les interventions des députés qui ont eu à émettre leurs remarques, critiques et appréhensions. Les débats autour de ce plan d’action se poursuivront jusqu’au 30 septembre. Le Premier ministre aura à répondre aux questions et remarques des membres du Parlement dans la matinée du 2 octobre prochain, pour que ce plan soit adopté le jour même.

Source Le Jour d’Algérie Yazid M.

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires