Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 03:15

Les soins perturbés dans 250 hôpitaux

greve-medecins residents

 

Le taux de suivi de la grève déclenchée hier par le Syndicat national des praticiens spécialistes de la santé publique (Snpssp) est de 75% à l’échelle nationale, a indiqué son président le Dr Yousfi.
L’accès aux soins a connu une perturbation dans quelque 250 hôpitaux à travers le territoire national. Depuis hier, les praticiens ont renoué avec le débrayage, avec une action de protestation de trois jours consécutifs. D’après le président du Syndicat national des praticiens spécialistes de la santé publique (Snpssp), le Dr Mohamed Yousfi, «le taux de suivi de la grève a été d’ordre de 75% à l’échelle nationale. Plusieurs wilayas ont enregistré une forte participation, à l’exemple de Boumerdès avec 90 %, Blida et Tizi-ouzou 80%, tandis qu’Alger, Constantine, El Oued et Constantine ont enregistré un taux de suivi de 70%». Le Snpssp explique que le recours à la grève «est une réponse à la tutelle qui n’a pas respecté ses engagements», soulignant que le préavis de grève, déposé le 19 février 2012, a expiré avant-hier sans aucune réponse de la tutelle. Le président du Snpssp, le Dr Mohamed Yousfi, a par ailleurs fait savoir que la tutelle a adressé une lettre aux directions des hôpitaux qui ont été appelées à transmettre les noms des médecins grévistes. C’est donc sur un ton offensif que le ministère de la Santé tente de freiner ou de faire échouer la mobilisation des médecins spécialistes de la santé publique. Néanmoins, leur retour à la protestation après quelques mois de répit est dû aux promesses non tenues du ministre de la Santé, M. Ould Abbès. Il convient de rappeler que la suspension de la grève du mois d’octobre dernier n’a pas eu de suite favorable, et la corporation n’a obtenu que des promesses sans lendemain pour des doléances socioprofessionnelles encore en attente. Par ailleurs, si la tutelle continue de faire la sourde oreille vis-à-vis de la plateforme de revendications des praticiens spécialistes de la santé, le Snpssp compte accentuer le ton de protestation. La grève sera reconduite durant trois autres jours, les 11, 12 et 13 mars, tandis que la corporation devrait procéder à une grève illimitée à partir du 19 du mois en cours. Parmi les questions revendicatives à l’origine de cette action, les praticiens de la santé insistent sur l’amendement du statut particulier qui est au niveau de la Fonction publique depuis mai 2011. La suppression de la discrimination en matière d’imposition entre praticiens spécialistes et hospitalo-universitaires, la révision du régime indemnitaire ainsi que la promulgation de l’arrêté interministériel portant sur l’organisation du concours de passage du grade de praticien spécialiste assistant au praticien principal, figurent également dans la plate-forme des doléances des praticiens spécialistes de la santé publique. Enfin, il y a lieu de souligner que les patients, habitués à un service médiocre et à la négligence, attendent que ce secteur arrête les grèves qui laissent les malades désemparés.

Source Le Jour d’Algérie Yasmine Ayadi

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires