Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

30 juillet 2010 5 30 /07 /juillet /2010 05:50

Algérie - Operateurs économiques réalisant de grands profits - L’état taxe les monopoles

supermarche.jpg 

Les profits réalisés dans certains secteurs comme le commerce du sucre, peuvent dépasser les seuils de rentabilité.

«Des mécanismes et des outils à même de réguler d’une manière permanente notre économie et de dissuader quiconque de se livrer à des manoeuvres spéculatives» sont prévus dans la loi de finances. Dans le détail, il s’agit de taxer les superprofits ou les marges exceptionnelles. Cette taxe forfaitaire varie entre 30% et 80% et versée au budget de l’Etat.
Les profits réalisés dans certains secteurs comme le commerce du sucre peuvent dépasser les seuils de rentabilité. Si c’est le cas en fonction des «usages dans le secteur d’activité ou dans la filière», l’Etat ne se privera pas des moyens de sévir. Le gouvernement ne tolère plus que le marché soit soumis plus longtemps à des fluctuations de l’offre et de la demande. Comme il veut endiguer les sources du gain facile et rapide. Les pouvoirs publics aspirent aussi à instaurer des mécanismes de régulation dont l’impact est d’assurer la disponibilité des produits à la consommation et éviter des conjonctures de pénuries dont les conséquences sont néfastes. C’est en tout cas ce que stipule l’exposé des motifs du projet de loi. Ce dernier contient d’autres dispositions. Comme annoncé par L’Expression, les entrepreneurs effectuant des commandes de pièces de rechange à hauteur de 2 millions de dinars ne seront pas obligés d’utiliser le crédit documentaire. Les détails du projet de loi de finances complémentaire pour 2010 confirme cette tendance. Il s’agit de mesures d’allègement. Les sociétés peuvent satisfaire des besoins urgents d’approvisionnement en pièces détachées ou en matières premières. C’est une demande effectuée par plusieurs patrons. Y compris les responsables de la Sntf et d’Air Algérie.

Les gestionnaires de sociétés sont par contre soumis à d’au-tres obligations. Ainsi, les opérateurs de téléphonie mobile qui peinent à identifier les puces des clients devront payer une amende de 100.000 DA pour chacune d’entre elles. C’est l’une des dispositions introduites par le projet de loi de finances complémentaire de 2010. Cette mesure est censée instituer des amendes dissuasives, comme premier palier de sanctions pour manquement aux obligations du cahier des charges en matière d’identification permanente des abonnés téléphoniques, selon le texte.

Les entreprises risquent d’autres amendes pour d’autres motifs. C’est le cas pour le flagrant délit fiscal. L’amende passe du simple au double pour les entreprises dont le chiffre d’affaires ou les recettes brutes excèdent 5.000.000 DA. Elle est fixée à 600.000 DA pour les autres entreprises. Les entreprises ayant un chiffre d’affaires de 10.000.000 DA payeront, quant à elles, une amende de 2.000.000 DA. Les amendes sont également imposées aux opérateurs qui établissent de fausses factures. Ils paieront une amende fixée à 50% de la valeur de la marchandise en cas de défaut de facturation ou de factures fictives.

Le projet affine d’autres dispositions concernant l’investissement. Il oblige à produire une attestation de renonciation au droit de préemption sur les cessions faites par les investisseurs étrangers ou en leur faveur. L’Etat ne cherche pas qu’à renflouer ses caisses ou à canaliser l’action des sociétés. Il va soulager 190.295 handicapés travailleurs ou retraités.

L’exonération est prévue pour les pensions ou les salaires allant de 20.000 à 40.000 DA. Cette décision était promise par Tayeb Louh, ministre du Travail. Les retraités étaient exclus du rabattement sur l’IRG décidé en 2009 privant 18.500 retraités de bénéficier du produit de la revalorisation annuelle des pensions.

D’autres secteurs vont bénéficier de l’aide de l’Etat comme les clubs de football. C’est une condition pour le passage au professionnalisme. C’est la création d’un fonds de soutien public aux clubs professionnels de football qui est prévue.

Le ministre de la Jeunesse et des Sports pourra financer les centres d’entraînement, l’acquisition d’autobus et assurer la prise en charge de 50% des frais de déplacement. En contrepartie, obligation est faite au Comité olympique et aux fédérations sportives de publier leurs comptes.

Source L’Expression Ahmed Mesbah

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0

commentaires