Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 07:36

Les recalés craignent une fin de non-recevoir

Algerie partis en attente

 

Abdelmadjid Menasra, dissident du MSP, Sid Ahmed Ghozali, ancien Chef du gouvernement, Mohamed Zerouki, frondeur du FNA, n’ont pas reçu l’autorisation de l’Intérieur de tenir leurs congrès constitutifs. Wait and see…

L’annonce faite avant-hier par le ministère de l’Intérieur autorisant dix nouveaux partis politiques à tenir leurs congrès constitutifs a provoqué des remous parmi les «recalés». Comme il fallait s’y attendre, les partis dont les demandes d’autorisation n’ont pas été encore approuvées ont manifesté leur colère. Les partis concernés voient en l’annonce rendue publique par le département de Daho Ould Kablia une fin de non-recevoir à leurs demandes d’agrément. Nos tentatives de joindre Abdelmadjid Menasra n’ont pas abouti. Renseignement pris, le fondateur du Front pour le changement national (FCN) n’a pas accepté cette nouvelle. Le ministère de l’Intérieur conditionne la délivrance de l’agrément aux partis par la tenue d’un congrès constitutif. A propos de la demande d’agrément de Menasra, dissident du parti MSP, des réserves, précise-t-on, ont été émises sur l’adhésion d’anciens militants de l’ex-FIS dissous qui figurent parmi les membres fondateurs de ce nouveau parti. Mieux, les services du ministère de l’Intérieur, en s’appuyant sur l’article 4 de la nouvelle loi sur les partis politiques promulguée le 15 janvier au Journal officiel, estiment «non éligible» le dossier de création de ce parti.

Par ailleurs, le Front national pour les libertés (FNL) dont la demande d’agrément émane des frondeurs du FNA piloté par Mohamed Zerouki, considère que l’attitude du ministère de l’Intérieur est une manière de nourrir le suspense. «On s’interroge sur le pourquoi d’une mise en attente que nous considérons comme une fin de non- recevoir à notre demande d’agrément. Pourquoi le ministre de l’Intérieur annonce une liste restrictive de dix partis autorisés à tenir leurs congrès constitutifs au détriment des autres. En ce qui concerne notre parti, nous avons tenu notre congrès le 19 novembre 2001, sur autorisation du wali d’Oran datée du 15 du même mois. Le 27 novembre, nous avons introduit une demande d’agrément, mais nous n’avons reçu aucune réponse à ce jour», explique M. Zerouki. Il a indiqué, d’autre part, qu’il a adressé un courrier datant du 20 janvier dernier, dans lequel il rappelle que sa demande d’agrément reste sans réponse. Sur ce point précis, il est utile de souligner que, conformément à l’article 82 de la nouvelle loi relative aux partis politiques, il est clairement énoncé que «les dossiers de constitution de partis politiques déposés avant la promulgation de la présente loi organique auprès du ministre chargé de l’Intérieur et auxquels il n’a pas été réservé de suite, doivent faire l’objet d’une conformité aux dispositions de la présente loi organique quant à la constitution des dossiers et des conditions requises». La demande de constitution du FNL étant déposée avant la promulgation de cette nouvelle loi, il est évident que le dossier doit faire l’objet d’une conformité aux dispositions de la présente loi promulguée le 15 janvier dernier.  C’est le cas aussi pour le parti de Sid Ahmed Ghozali, le Front démocratique, qui n’a pas encore reçu l’aval de l’Intérieur pour tenir son congrès constitutif. Est-ce là une fin de non- recevoir à la demande de l’ancien Premier ministre, fondateur du FD ?

Pour rappel, le congrès constitutif de ce parti s’était tenu en 2000. Rappelons enfin que dix partis ont eu le feu vert de l’Intérieur pour tenir leurs congrès. Il s’agit du Mouvement des citoyens libres (MCL), l’Union pour la démocratie et la république (UDR), le Parti de la liberté et la justice (PLJ), le Front de la justice et du développement (FJD - El Adala), Jil Jadid (JJ), le Front national pour la justice sociale (FNJS), le Front de l’Algérie nouvelle (FAN), le Front El Moustakbal, le Parti des Jeunes (PJ) et le Parti El Karama (PK).

Source Le Jour d’Algérie Yazid Madi

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires