Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 06:51

Ils s’élèvent contre le tourisme sexuel qui porte atteinte à leur sécurité et dignité.

prostituees maisons closes

Les derniers événements qui ont secoué la municipalité de Tichy, continuent de susciter des réactions. Hier, un groupe de citoyens de cette localité nous a rendu visite pour expliquer clairement sa position. «Nous assumons pleinement le mouvement de protestation dans notre ville», ont-ils déclaré n’omettant pas au passage d’afficher leur détermination à aller jusqu’au bout de leur logique. «Il s’agit du fléau de prostitution qui porte sérieusement atteinte à notre dignité et nous allons le combattre jusqu’à son éradication», assurent-ils non sans relever l’absence de l’autorité de l’Etat. Laquelle absence «nous a amenés à jouer le rôle du gendarme». «C’est par contrainte» ont-ils précisé faisant allusion aux événements de la nuit de jeudi à vendredi derniers. Remontant aux premiers balbutiements de son mouvement, le groupe de citoyens a rappelé toutes les démarches pacifiques initiées jusque-là et de manière plus récurrente ces dernières semaines. «Nous avons, des années durant, revendiqué pacifiquement l’application de la loi, qui n’autorise pas la prostitution, mais la contrepartie des pouvoirs publics n’est pas venue», assènent-ils. «Nous n’avons pas été écoutés, c’est comme si nous nous adressions à un mur», regrettent-ils. Réalistes, ils affirment «être loin de défendre une quelconque idéologie en réaction aux accusations de «velléité intégriste» allant jusqu’à préciser que «beaucoup d’entre nous ne font pas la prière et ne fréquentent pas les mosquées». «Nous ne sommes pas contre la consommation d’alcool ni le tourisme au sens noble du terme, mais nous ne permettrons plus jamais la prostitution sous nos fenêtres», disent unanimement les membres de ce groupe, qui affirment avoir participé au rassemblement de protestation, jeudi dernier, qui a tourné au saccage des établissements hôteliers. «Nous sommes des habitants de Tichy et nous nous élevons contre le tourisme sexuel qui porte atteinte à notre sécurité et dignité», précise l’un d’entre eux. «Nous ne sommes contre personne et encore moins contre les activités réglementées», ajoute un autre, avant de relever que «ceux qui ont la charge de veiller à la sécurité des habitants et des estivants sont absents sur le terrain», allusion claire à «l’inefficacité des services de police dans cette affaire de lutte contre les fléaux sociaux». Muni de preuves qui démontrent clairement les dépassements de la gent féminine, le groupe d’habitants de Tichy réfute toute confusion de son mouvement. «Nous sommes pour le tourisme avec tous les services inhérents» indiquent-ils allant jusqu’à préférer «les dîners dansants en lieu et place des cabarets source de tous les maux que nous dénonçons aujourd’hui». C’est dire la lucidité des animateurs du mouvement qui conclut par «une invitation pressante aux estivants», les assurant «de séjours autrement plus sécurisés dans des meilleures conditions morales».
Les actions de saccage survenues dans la nuit de jeudi à vendredi derniers ne sont pas sans provoquer la réaction de la Chambre de commerce et d’industrie de Béjaïa (CCI Soummam). Cette dernière a condamné énergiquement et fermement «ces agissements extrêmes, antidémocratiques, antiéconomiques et antisociaux». Il y a lieu de rappeler que dans la nuit de jeudi à vendredi derniers, plusieurs établissements hôteliers ont fait l’objet de saccages dans le sillage d’un rassemblement de protestation initié par une partie des habitants de cette localité. Les exploitants des hôtels ont réagi par un dépôt de plainte contre 25 personnes citées nommément.

Source L’Expression Arezki Slimani

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

S


Pèlerin,  Untel, l'Algérie a besoin de tous ces fils, d'ici et d'ailleurs! Il nous faut conjuguer ensemble nos efforts pour extraire l'Algérie des mains des islamistes, corrompus et les
populistes corrompus! Bouteflika au lieu de renforcer la démocratie et donner plus de liberter à cette jeunesse en perte de repères, fait le contraire! l envisage surtout de libérer encore
des terroristes, pour sois-disant "continuer" sa politique de concorde civile! Non Boutef est un allié des islamistes! L'Algérie veut vivre aujourd'hui, après presque 50 années d'indépendance,
y'a trop de gabegie, trop de corruption§ Tout le monde veut s'enrichir rapidement et achter des appart et villas en France, pour fuir! L'Algérie a besoin de batisseurs, et non des voleurs! 


Salut, Pèlerin



Répondre
U


Merci pour avoir pris la peine de me répondre. Je découvre que vous êtes un expatrié et que surtout vous cherissez votre pays l'Algèrie par dessus tout. Si cela ne vous géne pas j'aimerai savoir
de quelle région d'Algerie vous êtes.


Quand au problème de la prostitution à Tichy, j'ajouterai encore ceci, les voyous  qui nous gouvernent ont une grande résponsabilité puisque ce sont eux qui ont bordélisé tout le pays en
mettant surtout le gros paquet sur la Kabylie. Rien qu'à Bougie et sa banlieu durant l'année 2005 on a vu passer quelque 6000 filles, toutes venues de la région ouest.


PS: tout  comme vous  je suis aussi un expatrié sauf que moi je ne suis plus retourné en Algerie depuis. Bien sur que si demain le peuple prend les armes pour chasser ces gueux qui
nous  font la nique depuis  1962, je serai dans le peleton de tête. Dieu sait combien ma rage est grande envers ces fils de p....


Cordialement,



Répondre
L


Bonjour Untel,


Où suis je né ?...En fait je suis né à Hussein-Dey…


Mon arrière grand-père est arrivé à Algérie en 1852; il s’est installé à Tipasa en 1865…Il a même été, à la fin du
19ème siècle,  Maire adjoint de la ville


Je n’ai pas honte de ce qu’il a fait…et je ne pense pas qu’il ait participé à la moindre exaction que l’on a l’habitude
d’attribuer aux colons…


Deux autres générations vont se succéder à Tipasa ; ainsi mon grand-père et mon père y naquirent


Mon arrière grand père crut faire une bonne affaire en s’associant avec son frère pour acheter une ferme à El Kseur…en Kabylie à 20 km de Bougie…/ Bejaia….Tichy..


Bien mal lui en prit puisqu’il y laissera jusqu’à dernière chemise


Mon père était alors collégien à Blida


Toute la famille se rapatriera sur la région algéroise et chacun y installa sa famille….Et c’est ainsi que je suis né à
Hussein-Dey le jour du débarquement des Américains en Algérie, à savoir le 8 novembre 1942….Mon père décèdera bien jeune…24 avril
1954…


Etudiant en aéronautique à Toulouse, j’ai rejoint Toulouse en septembre
1961….C’était la première fois que je quittais le pays…J’ai eu des difficultés monstres à m’y adapter…Des difficultés…c’est peu
dire…


Je retournais en Algérie lors des vacances scolaires …Noël 61 et Pâques 62 suivant…Je tirais un peu sur mes vacances pour
rentrer la dernière fois fin avril 1962


Juin 1962, je m’apprêtais à rentrer au pays lorsque j’appris que ma mère et ma sœur munies de deux sacs pleins (les valises
coûtaient trop cher) s’appétaient elles aussi à rentrer en France.


Où aller… ?....Elles non plus n’avaient jamais quitté l’Algérie


Un soir elles avaient cédé à la panique ambiante…On leur avait proposé deux places pour la France le 20 juin 1962…Elles
devaient être au port d’Alger, le lendemain 21 juin à 6h30 du matin… !...…Pourquoi si rapidement…La panique soudaine s’était répandue…Nous étions une famille humble sans ennui avec
quiconque…Elles sont parties….parties où …. ?...Telle fut la première question qu’on leur posa en arrivant à Marseille


Mais elles n’avaient pas oublié qu’elles avaient un fils et c’est ainsi que le 22 juin au soir je les retrouvais à
Toulouse


Je resterai 42 ans sans retourner en Algérie


Mon cousin Pierre y retourna en 2002 ……Il s’était fait des amis à Cherchell….Il nous décrivit l’accueil, algérien et le
pays…Je fût charmé mais mon principal souci était encore de me recueillir sur la tombe de mon père enterré à Hussein Dey


Le décennie noire semblait terminée et un avenir enchanteur se présentait devant l’Algérie…


Ce que j’ai le plus apprécié c’est le sens de l’accueil et celui de
l’Amitié


Je fut accueilli comme il n’est pas permis de l’être…J’y ait trouvé des gens qui n’ont rien à voir avec les phénomènes des
banlieues que nous connaissons…La haine à notre égard..Ils ne la connaissent pas….Des gens ouverts à la discussion regrettant notre départ…Bref l’opposé de ce que nous rabache à longueur de temps
les médias qui vous font une salade niçoise à partir d’un noyau d’olive…


Humaniste, je suis, humaniste je reste…


Jamais je ne discuterai là bas de tout ce dont on parle ici…Les gens sont bien chez eux et ils ne veulent pas envahir la
France


…Certes il y a la misère non pas que le pays soit pauvre mais parce que le pays est frappé de plein fouet par la
corruption


Bouteflika fera de bonnes choses …mais le temps n’arrangea pas les choses


Prisonnier de l’armée d’une part, des corrompus d’autre part, des Islamistes en dernier lieu …Sans oublier le lobbysme anti
algérien puissant en France …Tout cela empêcha l’Algérie de se développer comme elle avait tous les moyens de le faire…


Le Français voit l’Algérien au travers du petit délinquant des banlieues et du phénomène du 11 septembre…Cela dénote une
méconnaissance absolue de l’Algérie et des Algériens


Oh certes l’Algérie a besoin de savoir faire…La France bénéficie encore d’une aura inégalée…La France au titre des bienfaits
de la sécurité se fera bien des inimitiés dans les milieux de la société dirigeante algérienne


Ah…Tous ces patriotes qui au nom de la sécurité se feront bien des inimitiés au sein d’une caste dirigeante algérienne au
point de s’opposer aux intérêts vitaux de notre pays…


L’Histoire jugera mais devant des Algériens toujours aussi susceptibles…Les positions se radicaliseront avec le temps


Actuellement, c’est en France le temps de la haine…Conservatisme et
peur de l’étranger obligent


Les gens chez qui je suis hébergé me considèrent comme de leur famille et croyez moi aucun sujet n’est épargné…mais avec
optimisme et espoir…sans haine …dans une ambiance toujours festive


Voilà ce dont je peux témoigner…Certes il reste l’islam…C’est il me semble le résultat de comportements de traditions et de
…façade….Je ne pense pas que cela résistera au temps et la montée de la volonté de démocratie…


Le peuple échaudé par la décennie noire n’a pas envie de partir en guerre…200 000 morts pendant les années 90, cela
laisse des traces…


Reste le problème de la femme et de ses libertés…Il est vrai que le pays est un pays machiste….Cela fait partie des
traditions…Cela a tendance à s’estomper mais cela existe. ..La femme cherche tous les moyens pour s’émanciper


Le moyen le plus simple est le Divorce….ou le célibat…


Certes pour les purs et durs rie ne change mais dans les faits …C’est un moyen
de libération…Mais comme la société ne l’accepte que très mal …Elles doivent aller «ailleurs », lutter contre la pauvreté et elles ont parfois recours à la prostitution


Bejaia semble être un lieu de rassemblement où elles peuvent exercer leurs talents sans trop de difficulté… !


Voilà à quoi mène une faille dans la démocratie et l’égalité « Homme / Femme » et une mauvaise répartition des
richesses


Il faudra du temps à l’Algérie pour s’en sortir


Le seul moyen semble être une révolte de la jeunesse …Cela se fera tôt ou tard…Mais le temps n’a pas d’emprise sur
l’Algérien…. !!!!


Je ne sais pas si j’ai répondu totalement à votre question mais je me suis levé bien tôt ce matin et j’avais quelque temps
devant moi…


Avec le temps… !!!


Je vous remercie cher Untel pour l’intérêt que vous portez à mes blogs


Cordialement,


Le Pèlerin



U

S'il est vrai que c'est un vrai fléau toutes ces nanas qui s'exhibent dans le village, il ne faut pas oublier aussi que beaucoup parmi ces jeunes qui sont sortis pour saccager les hôtels ont été de
ceux qui les hébergeaient hier encore. Je ne parlerais pas de ceux qui ont contracté un mariage à blanc pour permettre à ces filles d'avoir une résidence et par là pourvoir travailler librement
dans ces hôtels sans être inquiétées par la police. Je pense donc qu'avant de vouloir nettoyer les écuries d'Augias, ils ferraient mieux de donner un petit coup de balai devant leurs portes. les
Habitants du quartier que la décence m'oblige de ne pas désigner savent de quoi je parle.


Répondre
L


Bonsoir Untel,


La chasse à la femme est une des caractéristique de l'Algérien...Dans les rues les filles sont déshabillées du regard...Après
cela il y a la mosquée et les traditions où l'on se donne bonne conscience...


il faut bien sauver les apparences et respecter les traditions


L'Algérien n'est plus à une contradiction près


Bien de l'eau passera sous les ponts de Chlef avant que les femmes soient libres et respectées comme il se doit...


Je vous remercie pour l'intérêt que vos portez à mes Blogs


Cordialement,


Le Pèlerin