Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 06:31

  Eau portable : Seaal investit la wilaya de Tipasa

guide-tipasa.jpg

 

L’entreprise veut instaurer une nouvelle culture et de nouveaux réflexes en matière de gestion du réseau d’eau potable et celui de l’assainissement.

Jean-Marc Jahn, directeur général de la Seaal (Société des eaux et de l’assainissement d’Alger), accompagné de ses proches collaborateurs, a animé, lundi dernier, au chef-lieu de la wilaya de Tipasa, une conférence se rapportant à la prise en charge officielle de la gestion de l’eau et de l’assainissement sur tout le territoire de la wilaya, à compter du 2 janvier prochain.  Les populations des localités de la wilaya de Tipasa se rendront compte  ainsi du changement. Le patron français avait instruit ses éléments à marquer cet événement en «menant des actions symboliques pour opérer un basculement rapide dans le référentiel Seaal». Les personnels de l’ADE et de l’ONA sont récupérés par la Seaal.

Une nouvelle culture et un nouveau réflexe sont attendus en matière de gestion du réseau d’eau potable et celui de l’assainissement. Le nouvel opérateur, Seaal, fort de son expérience dans la wilaya d’Alger, compte s’engager dans des actions plus percutantes pour répondre aux aspirations des consommateurs et des autorités locales. Les experts de la Seaal avaient présenté un diagnostic de la situation du secteur, qui a révélé moult défaillances et lacunes, en matière de gestion des moyens humains et des ressources, un état général du patrimoine préoccupant.

Les coupures de courant récurrentes, les nombreuses fuites d’eau, l’absence de cartographie des réseaux AEP et d’assainissement, le déficit en matière d’entretien en amont et en aval des réseaux ainsi que l’accueil de la clientèle qui laisse à désirer, figurent parmi les points ayant fait l’objet de l’évaluation effectuée par la Seaal et Suez Environnement. Entreprendre dès le 2 janvier des démarches visant à engager des réformes pertinentes dans la gestion du service public de l’eau et de l’assainissement au niveau de la wilaya de Tipasa, tel est l’objectif annoncé par Jean-Marc Jahn devant une assistance composée des chefs de daïra et des P/APC de la wilaya. Les responsables de Sonelgaz et d’Algérie Télécom de Tipasa doivent montrer un autre visage face à ce nouveau partenaire exigeant pour satisfaire ses abonnés. Le laxisme et la routine ne doivent plus figurer dans le quotidien.

Les responsables de la Seaal insistent déjà sur l’efficacité pour obtenir des résultats satisfaisants. Le wali de Tipasa, tout en assurant la disponibilité de la wilaya pour les efforts de la Seaal sur son territoire, a demandé au DG de cette société de prendre en charge dans son diagnostic, toujours en cours, la prochaine mise en exploitation du barrage de Kef Eddir (Damous).  
Source El Watan M'hamed Houaoura

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires