Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 06:38

Tlemcen: Entre le «Mariott» et le manège

Marriott Tlemcen

 

La ville de Tlemcen, capitale des Zianides, offre progressivement un nouveau visage en plein

remodelage. Demain ce sera le coup d'envoi officiel de la grandiose manifestation «Tlemcen, capitale de la culture islamique en 2011», prévu le 16 avril et qui coïncide avec la célébration de «Youm El-Ilm». Des travaux de réhabilitation et d'embellissement sont observés sur les principales artères, ronds-points et places publiques de la «perle du Maghreb». Des changements sont également enregistrés sur la route reliant l'aéroport «Messali Hadj» de Zenata à la ville de Tlemcen. Les drapeaux flottent de part et d'autre de la voie à peine asphaltée. La même image est admirée sur le plateau de Lalla Setti qui domine la ville à plus de 1000 m d'altitude où un chapiteau (Kheïma) géant d'un coût de 4 millions d'euros et pouvant accueillir plus de 3000 personnes a été érigé près du nouveau hôtel «Renaissance», le choix de terrain de ce nouvel établissement au design arabo-mauresque de l'une des plus grandes chaînes hôtelières «Mariott» de 204 chambres et suites luxueuses, a suscité, rappelons-le, de nombreuses interrogations de la part des Tlemceniens qui ont préféré garder l'ex-manège pour la distraction de leurs enfants à cet endroit. L'association pour la sauvegarde et la protection de l'environnement de la wilaya de Tlemcen (ASPEWIT) n'a cessé, quant à elle de crier contre la systématisation de l'urbanisation de cet endroit naturel qui fait partie du parc naturel de Tlemcen. De même, l'implantation du théâtre de Verdure à proximité d'une station d'essence de NAFTAL à Koudia, a été entièrement désapprouvée par les habitants de Tlemcen. En chantier à ciel ouvert, Tlemcen a mené une course contre la montre pour achever les infrastructures (une vingtaine) devant faire l'objet de la visite du président de la République.

Mais seuls le palais de la culture, l'aéroport de Zénata et la nouvelle cour de Tlemcen sont prêts à l'inauguration. Les autres projets censés donner un véritable coup de fouet au mouvement culturel local n'ont finalement pas été achevés pour ce rendez-vous qui devrait selon les organisateurs revitaliser la mémoire, l'histoire et tout l'héritage culturel et civilisationnel de cette ancienne ville, jadis capitale du Maghreb. Ainsi, malgré une enveloppe financière estimée à des milliards de dinars, l'objectif de garantir les meilleures conditions de succès à cet important évènement culturel qui verra la participation de près de 50 pays membres de l'organisation islamique de l'éducation et de la culture (ISESCO), n'a pas été atteint. Ce qui constitue, selon des interlocuteurs, un véritable gâchis!

Source Le Quotidien d’Oran Khaled Boumediene

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires