Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 09:21

Les stations thermales font leur mue

thermal-tlemcen.jpg 

Démarche - La direction du tourisme et de l’artisanat œuvre à la réhabilitation d'anciennes stations thermales et de sources naturelles.

Pour promouvoir le tourisme thermal qui connaît un regain d'activité en période hivernale, un riche programme a été établi pour l’année 2013.
Selon l’inspecteur du tourisme à la direction du secteur, ce programme touche, en premier lieu, la station de Sidi Abdelli dans la daïra de Bensekrane dont les structures d’accueil sont dans un état de vétusté avancée, indiquant que les études techniques seront lancées dans les prochains jours pour restaurer et réhabiliter le bassin collectif, les baignoires individuelles et les habitations y afférentes pour améliorer l’accueil et relancer l’activité de cette station.
La deuxième station, concernée par les travaux d’aménagement et de réhabilitation, est celle de Chiguer, proche de la ville de Maghnia, qui est quasiment dépourvue de structures d’accueil et d’équipements pour l'exploitation de ses eaux thermales ayant des vertus thérapeutiques.
Une fois réaménagées, ces deux stations contribueront à réduire la tension sur Hammam Boughrara qui a fait l'objet, ces dernières années, de travaux de réhabilitation et de modernisation de ses équipements médicaux et thérapeutiques.
Cette station est dotée d'une capacité d’accueil de 180 lits offerts pour 30 chambres, 14 bungalows et 16 logements, ainsi qu’un restaurant servant 200 repas par jour, une cafétéria et des espaces de loisirs et de repos. En matière thérapeutique, la station de Hammam Boughrara abrite une clinique, des espaces destinés aux séances de massage et de cure thermale d'une capacité de 160 séances par jour.
Par ailleurs, la wilaya dispose de plusieurs sources thermales qui sont toujours à l’état pur nécessitant une exploitation adéquate, selon le programme national de relance du tourisme thermal, a ajouté le même responsable, annonçant qu'il sera procédé à des études sur la possibilité d’exploiter ces sources en matière de tourisme. Parmi ces sources, figurent les sites de Sidi Belkheir de Maghnia et Ain El Hammam (6 km de la ville de Sebdou) d'un grand débit d'eau à une température de 25 degrés. Cette eau est riche en bicarbonate et en magnésium. Les deux sources «Sidi Raho», à l’ouest de la ville de Hennaya, Sidi Berkani, à Ouled Mimoune, se distinguent par une température de leur eau variant entre 25 et 30 degrés, outre la source «Tahmamit» à Ouzidane dans la daïra de Chetouane, lieu de divertissement et de cure exploité de façon traditionnelle.

Source Infosoir R.N. / AFP

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires