Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 23:17

Algérie - Tlemcen / Gestion des déchets solides urbains - Quel rôle pour la société civile ?

 med-la-ville-de-tlemcen-visoterra-.jpg

J’ai eu l’occasion de me rendre à Tlemcen, récemment ; j’y ai vu une ville propre, préoccupée par la gestion des déchets….

 

Gérer les déchets, c’est développer la conscience civique du citoyen…Et en plus cela peut rapporter des ressources financières à la ville

Je vous livre cet excellent article qui, je l’espère, vous apportera quelques eclaicissement en la matière…

Début de citation

Le professeur Guy Feuer de l'Université de Paris a souligné à ce propos que la société civile se doit d'orienter la population dans l'opération de gestion des déchets.

Dans une communication intitulée «La ville et le développement durable dans les pays en voie de développement», présentée au colloque sur «La gestion et la valorisation des déchets solides urbains dans le cadre du développement durable», ce professeur a insisté sur le respect des règles d'hygiène et des horaires d'enlèvement des ordures en initiant un premier tri des déchets. Il a ajouté, lors de cette rencontre organisée par l’association El-Habbakia et des professeurs de l’université de Tlemcen, que la raison de l'accumulation de ces déchets urbains «est attribuée à plusieurs facteurs, notamment la croissance démographique, l'évolution du niveau de vie et la prolifération de produits qui ne peuvent être réutilisés comme ceux en matière plastique et en papier, surtout dans la ville où la population doit faire preuve de civisme et contribuer à se débarrasser positivement des déchets». Dans sa conférence intitulée «Méthodologie intégrale pour l’élaboration d’un schéma-directeur de gestion des déchets solides urbains», Mora Angel Avila, de la ville de Séville (Espagne), a mis en exergue les techniques et méthodes modernes utilisées, permettant d’éliminer définitive des déchets ménagers et d'éviter, de ce fait, leurs effets négatifs sur la santé et l'environnement en général. Après avoir insisté sur la nécessité de bannir les décharges anarchiques, d'œuvrer à la collecte des ordures par les services compétents et de les entasser dans des décharges mises en place par les autorités publiques, le conférencier a indiqué que certaines techniques modernes telles que l’enfouissement technique exigent le choix d'un site ayant une composante géologique imperméable aux liquides et équipé de matériel adéquat au traitement des déchets. La deuxième méthode consiste, selon cet intervenant, à produire de l'engrais organique, opération biologique par laquelle les déchets organiques sont transformés par des bactéries en sol noir riche en minerais, appelé compostage, qui est un engrais naturel utilisé en agriculture et en horticulture pour renforcer le sol en éléments nutritifs et améliorer la fertilité. La troisième méthode reste l'incinération des déchets par combustion dans des fours spéciaux à une température élevée, a également expliqué le conférencier qui a mis l’accent sur une autre méthode basée sur la récupération des déchets indissolubles, de sorte qu'ils soient recyclés et revalorisés par la technique de réutilisation.

Fin de citation

Source Infosoir RL / APS

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires