Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 19:11

En matière de tourisme, l’Algérie a-t-elle les moyens pour rivaliser avec la Tunisie et le Maroc ?

le petit fute

 

L’Algérie est depuis peu en phase de métamorphose pour ressortir son vrai potentiel en matière de tourisme. Pour se repositionner sur le plan international, elle devrait également passer faire face à la concurrence des pays voisins notamment la Tunisie et le Maroc. Après des décennies de léthargie, la destination Algérie est en train de reprendre sa place sur le marché touristique international, mais notre pays devra déployer davantage d’efforts pour attirer les touristes étrangers qui ont boudé un pays aux potentialités exceptionnelles, mais inexploitées. Ce sont là les propos de Corine Lespinasse, de l’ODIT-France, (Observatoire de développement et d’ingénierie touristique). Elle intervenait, hier, lors d’une rencontre présidée par le ministère de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement et du Tourisme. Une rencontre qui s’inscrit dans le cadre d’un partenariat entre le département de Chérif Rahmani et l’ODIT-France, une agence publique qui dépend du ministère français du Tourisme, chargée de réaliser une étude «qualité et marketing».

Selon Corine Lespinasse, ODIT-France, l’étude a révélé que les touristes étrangers sont intéressés par le produit algérien mais veulent un excellent rapport qualité-prix, qui puisse rivaliser avec le produit tunisien ou marocain. Ils recherchent en ce sens des séjours touristiques à dimension humaine avec des activités culturelles diverses. «L’Algérie, dira-t-elle, devra aller vers des investissements à court et moyen terme pour sortir le tourisme de son marasme.

Le problème dans le SDAT, c’est qu’on parle beaucoup plus des projets d’investissement à l’horizon 2025, or il faut absolument travailler pour le court et moyen terme», commente-t-elle, si l’on veut booster le secteur en Algérie. L’experte française regrettera, par ailleurs, que plus d’un millier de kilomètres de côtes et des paysages inédits soient inexploités jusqu’à ce jour. Mais Corine Lespinasse se veut optimiste estimant que «l’Algérie est en train de changer et elle le prouve». Selon elle, «un travail important est en train d’être réalisé pour rattraper le retard». Cherif Rahmani a déclaré que l’Algérie mise sur la promotion de l’image de l’Algérie pour amener les touristes étrangers à jeter leur dévolu sur notre pays.

Dans ce sens, dira le ministre, «il est absolument indispensable de faire un travail de marketing et de communication en ciblant les voyageurs potentiels». Parallèlement, il est nécessaire de lancer des campagnes publicitaires pour améliorer l’image de l’Algérie. Autre axe phare de la stratégie de développement du secteur, le développement d’une politique d’investissement à travers les villages touristiques pour promouvoir le tourisme saharien et balnéaire. Pour Rahmani, «il faut aller vers la construction d’hôtels de moyenne gamme, privilégier les campings de dernière génération et développer les résidences légères. Le ministre plaide, en outre, pour un partenariat entre l’ONT, l’ONAT et les agences de voyage. Enfin, dans le cadre du plan qualité tourisme, 200 hôtels et restaurants sont identifiés et certifiés du label de la qualité», Il y a lieu de noter que les travaux se sont déroulés en ateliers et devront prendre fin demain, avec une visite qui mènera la délégation à la belle ville de Tipasa et au village touristique de la Corne d’Or, un véritable joyau de la nature qui gagnerait certainement à être réhabilité.

Source Algérie.Dz

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires