Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 00:14

4300 visas délivrés à des étudiants algériens en 2009
UE-maghreb.jpg

Les commentateurs sportifs de l’ENTV pour la Coupe du Monde 2010 seront formés par Canal France Internationale.
La «crise» que traversent actuellement les relations algéro-françaises n’a pas affecté la coopération entre les deux pays. Preuve en est, 4300 visas ont été délivrés à des étudiants algériens et ce, au cours de l’année 2009, a affirmé le conseiller de coopération et d’action culturelle auprès de l’ambassade de France à Alger, Joël Lascaux, dans un point de presse organisé hier, au siège de son ambassade.
Ce nombre de visas représente 18% de la communauté estudiantine étrangère en France, a estimé la conférencière ajoutant que «des espaces campus France existent dans tous les centres culturels français en Algérie et sont destinés à faciliter et accompagner les étudiants désireux de poursuivre leurs études en France, dans la conception de leur projet d’étude...».
Cette rencontre avec les médias a été l’occasion d’évaluer cet accord conclu, il y a quelques années, entre l’Algérie et la France. «On est à mi-parcours», fera-t-elle noter. C’est pour cela d’ailleurs qu’une évaluation de ce qui a été réalisé dans le cadre de ce partenariat entre les deux pays s’impose aujourd’hui. L’équipe de M.Lascaux interviendra, lors du même point de presse, pour exposer les grandes lignes du programme de coopération, dans le domaine de l’enseignement supérieur et dans le domaine culturel.
Au chapitre culturel, l’attaché culturel et audiovisuel de l’ambassade de France, Vincent Garrigues, évoquera les différentes opérations menées dans le cadre de ce partenariat d’échange entre les deux pays. «Nous intervenons dans une centaine de projets audiovisuels par an; il s’agit d’une aide d’accompagnement et parfois de production, il y a également le programme Mohamed Dib d’aide à la publication», nous expliquera-t-il. Plusieurs maisons d’édition algériennes ont d’ailleurs sollicité l’ambassade pour la publication de certains ouvrages de droit français. S’agissant de la coopération avec les médias algériens, une équipe de Canal France Internationale organisera prochainement une formation au profit des journalistes de l’audiovisuel étatique (Entv), selon M.Garrigues. Il s’agit de former des commentateurs sportifs en prévision de la Coupe du Monde 2010, l’été prochain. La directrice adjointe du Centre culturel français d’Alger, Nadège Chouat, interviendra également pour parler des programmes initiés par cette institution dans le domaine de la coopération culturelle.
Rappelant la genèse de cette coopération, M.Joël Lascaux fera noter que «les deux pays se sont engagés dans un accord de partenariat en 2003 avec la signature d’une déclaration commune, dite Déclaration d’Alger. Il s’agit d’ un accord de partenariat d’exception aussi bien en termes de qualité qu’en termes de quantité. Ce texte a été traduit par la suite en objectifs opérationnels qui sont bien explicités dans le Document-cadre de la coopération signé en 2007...». Ce genre de rencontres évaluatives de l’accord de partenariat seront organisées régulièrement, selon le conseiller de coopération et d’action culturelles de l’ambassade. Le prochain rendez-vous est programmé pour l’été prochain.
Source L’Expression Hadjer Guenanfa
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires