Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 03:00

Air Algérie et Aigle Azur risquent des poursuites

A330 Air Algerie

 

Un mouvement franco-algérien accuse les deux compagnies aériennes d'entente tacite sur les prix!

Nouveau rebondissement dans le conflit qui oppose le Mouvement citoyen des Algériens de France (Mcaf) et les compagnies algériennes de transport aérien. Le Mcaf a poussé le bouchon encore plus loin. Après le lancement d'une pétition contre Air Algérie, l'association entend saisir la Cour de justice de l'Union européenne et l'Autorité de régulation de la concurrence française, pour dénoncer «une entente commerciale tacite sur les prix entre les compagnies Aigle Azur et Air Algérie», a assuré à la presse nationale Omar Aït Mokhtar, président du mouvement.
L'association, qui prétend combattre la cherté des billets d'avion entre la France et l'Algérie, compte également interpeller Alger. Puisqu'elle va déposer plainte auprès de la cour d'Alger.
Cette association, qui va en guerre contre les tarifs appliqués pour la destination Algérie, se demande «comment un Paris-Moscou revient à 360 euros, alors qu'un Paris-Alger revient à 700 euros?».
D'ailleurs, elle assure avoir fait tout au long de l'année une enquête comparative entre les compagnies aériennes. D'après le Mcaf, cette enquête fait aussi ressortir une entente entre Air Algérie et Aigle Azur sur les prix. «Aigle Azur se cale sur les tarifs d'Air Algérie. Les deux compagnies ouvrent leurs vols en même temps lorsque vient l'été», dénonce-t-elle. Elle a même fait établir un devis, à titre de comparaison, par le cabinet Pro-Sky, évaluant le coût moyen d'un vol avec un courtier pour un vol Paris-Alger et le montant d'un billet aurait été estimé à 396 euros l'aller-retour. Les réquisitoires de cette association franco-algérienne vont encore plus loin! Elle accuse la compagnie nationale algérienne de provoquer volontairement «une pénurie de billets d'avion», car elle n'aurait demandé qu'au mois «d'avril des autorisations d'atterrir pour augmenter ses capacités de vols à la France», rapporte le Mcaf. Cette association semble donc déterminée à aller jusqu'au bout de son «combat». Mais pourquoi cette sortie à ce moment précis? Mais surtout pourquoi s'indigne-t-elle seulement contre les tarifs appliqués à partir de Paris? Et ceux à partir d'Alger? En tout cas, les deux compagnies qui semblent confiantes se défendent avec leurs promotions.
Le 29 juillet dernier, Mohamed Salah Boultif, le P-DG d'Air Algérie, s'était d'ailleurs exprimé dans nos colonnes dans une interview exclusive qu'il nous a accordée. Dans ce cadre, M.Boultif a catégoriquement réfuté les accusations portées par cette association. «Les billets à Air Algérie ne sont pas plus chers que chez les autres compagnies. Je tiens à parler d'une autre mystification selon laquelle Air Algérie est en situation de monopole à l'international.
Ce n'est pas du tout le cas puisque plusieurs compagnies étrangères opèrent vers la France et d'autres pays encore. Rien que pour la France, il y a trois autres compagnies en plus de la nôtre. Il existe bel et bien une concurrence», expliquait-il pour défendre sa compagnie contre les accusations portées à son encontre.
Pour sa part, Aigle Azur n'a pas encore répondu à ces accusations. Toutefois, avant la période estivale, elle avait déjà prévu ses propres tarifs spéciaux pour les nombreux départs depuis la France vers l'Algérie. Air Algérie rappelle elle aussi qu'elle a effectué des réductions: «Pour Paris-Alger, le coût est de 228 euros pour un voyage vendu avant le 15 juin à condition d'effectuer le déplacement entre le 20 juillet et le 20 août. Il y a eu également des tarifs à 243 euros pour d'autres échéances pendant l'été. Avant les réductions, le tarif était de 560 euros, toutes taxes comprises», avait précisé le P-DG de la compagnie. Comme toutes les compagnies du monde, Air Algérie et Aigle Azur font des tarifs promotionnels qui permettent de réduire considérablement ses tarifs. Alors, pourquoi cette énième sortie du Mcaf? La question reste en suspens...

Source L’Expression

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires