Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

18 août 2011 4 18 /08 /août /2011 04:31

Algérie - Travaux Publics - Des viaducs pour désengorger Alger

viaducs-alger.jpg

Le programme prévoit la réalisation d'un dédoublement du chemin de wilaya 149 devant servir de liaison à grande capacité entre Bordj El Bahri et Hammadi à hauteur de l'échangeur de la 2e Rocade autoroutière d'Alger.

Les efforts déployés par l'Etat en matière d'infrastructures routières ont permis au réseau routier d'atteindre, au premier semestre 2011, un linéaire de 112.039 km, selon un exposé présenté par le ministre des Travaux publics, M. Amar Ghoul, lors de la réunion restreinte d'évaluation consacrée à ce secteur. A la même période, les voies rapides, c'est-à-dire les autoroutes et les routes express, ont atteint 3620 km, alors que les travaux d'entretien et de réhabilitation du réseau routier ont concerné 7 286 km, dont 6000 km pour les chemins communaux. Notons qu'à la faveur de cette audition, le chef de l'Etat a particulièrement insisté sur la nécessaire modernisation de l'organisation des services de l'entretien des infrastructures routières qui doit, selon lui, constituer «une préoccupation constante». La réunion restreinte entre le président de la République et son ministre des Travaux publics aura également révélé un programme visant à augmenter la capacité du réseau routier de la capitale. Ce dernier, qui est désormais lancé, porte sur la réalisation d'un viaduc autoroutier de 1000 mètres sur la radiale Oued Ouchaïah, devant permettre de relier cette voie à l'autoroute Est-Ouest, et la réalisation d'un dédoublement du chemin de wilaya 149 devant servir de liaison à grande capacité entre Bordj-El-Bahri et Hammadi à hauteur de l'échangeur de la 2e Rocade autoroutière d'Alger. Il prévoit aussi la réalisation d'un dédoublement du chemin de wilaya 121 devant servir de liaison à grande capacité entre Aïn-Taya et Khemis El Khechna. Ce déploiement de viaduc est d'ailleurs généralisé à l'échelle du pays car il vise l'amélioration de la fluidité dans les grands centres urbains. Ainsi est effectif le lancement des travaux de réalisation du viaduc transrhummel de la ville de Constantine avec celui de la ville Annaba. Le ministre a enfin fait part d'un chantier de 8661 km de travaux routiers, dont 335 km de routes express, une route de 620 km reliant Adrar à Tindouf, la route de Timimoune à El Bayadh sur 400 km et le parachèvement de la modernisation de la RN 43 reliant Béjaïa à Jijel sur 123 km, deux tronçons de la route transsaharienne d'un linéaire global de 350 km (Silet-Timiaouine/Silet-Tinzaouatine), le confortement ou construction de 617 ouvrages d'art, 50 projets d'infrastructures maritimes et 30 autres d'infrastructures aéroportuaires. Le patron des Travaux publics a en outre mis l'accent sur les actions menées au cours de la période 2010-2011, qui a été consacrée à l'achèvement des grands projets structurant (autoroute Est-Ouest et 2e Rocade sud d'Alger et la transsaharienne), la préparation des conditions de lancement du nouveau programme et son engagement, la maturation des études pour les nouveaux projets structurants et le lancement des travaux des infrastructures maritimes et aéroportuaires. Aussi, il a été enregistré la réception des renforcements et des extensions des pistes, des aérodromes d'Adrar, Béni Abbès, Saïda, Oran, Ouargla et Tindouf, ainsi que la livraison des ports de pêche de Stora (Skikda) et de Marsa Ben M'hidi (Tlemcen).

Source L’Expression Salim Benalia

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires