Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 05:02

62,45% des candidats reçus

les-resultats-du-bac-2011.jpg

 

220 518 admis c'est aussi 220 518 problèmes pour Rachid Harraoubia.

On y est! C'est la fin du suspense, la limonade a coulé à flots, les gâteaux aussi dans les familles des 220.518 candidats qui ont obtenu le sésame très convoité qu'est le Bac.
Les résultats de cet examen national qui fait «baver» des milliers d'Algériens ont été rendus publics, hier, en milieu d'après-midi sur le site Internet de l'Office national des examens et des concours (Onec). (Voici l'adresse pour ceux qui n'ont pas encore eu vent des résultats: insbac.onec.dz).
Ces résultats ont donné lieu à un taux de réussite historique de 62,45%. Un exploit jamais atteint depuis l'indépendance.
Le précédent record, qui datait de l'année dernière, 61,23%, a été donc amélioré cette année de 1.22%. A cette «évolution quantitative, une nette amélioration qualitative a été enregistrée au niveau des résultats au regard du nombre de reçus avec mention «assez bien», «bien», «très bien» ou excellent», se félicite le ministère dans un communiqué faxé à notre rédaction.
En effet, avec près de 96.000 lauréats, soit 44% du nombre total des admis scolarisés, le niveau des nouveaux bacheliers ne peut être contesté. Cette amélioration de la performance du rendement interne de l'institution scolaire «tire son essence des actions engagées par le secteur de l'Education dans le cadre des réformes», est-il souligné dans le communiqué. Depuis la mise en place des réformes, les résultats ne cessent de progresser au point que certains commencent à douter de leur authenticité. «Les résultats positifs progressent d'année en année particulièrement depuis 2008 où on a commencé à poindre les premières mentions «excellent» avec des moyennes au baccalauréat oscillant entre 18 et 20 sur 20», ajoute-t-il. Ainsi, cette année et pour la troisième fois depuis l'Indépendance du pays, des mentions «excellent» sont décernées, a fait savoir la même source qui annonce que 64 candidats ont obtenu cette mention suprême au cours de cette session, alors qu'il n'étaient que trois (3) en 2008. Pour le ministère de l'Education, ces résultats exceptionnels «sont le fruit d'une nouvelle culture impulsée dans le sillage des réformes, une culture de compétition et de recherche de l'excellence, semée à travers les wilayas, les établissements scolaires, les encadreurs, les enseignants et les élèves eux-mêmes». Il tient également à rendre un hommage particulier aux enseignants et à leurs élèves «pour avoir su relever les défis imposés par les exigences de la réforme de l'éducation».
Ainsi qu'aux parents d'élèves pour leur «plus grande implication dans le suivi de leurs enfants», se réjouit-il. Ces même parents, via leur association nationale Unape, sont déjà montés au créneau.
Leur président Ahmed Khaled, accuse le ministre d'avoir menti! «Comment le ministre annonce que le taux de réussite dépassera les 70%, et là, on voit qu'il ne dépasse même pas les 65%. Le ministre a donc menti!», fulmine-t-il. Cependant, il se réjouit et se dit satisfait de ces résultats historiques. «Malgré le fait qu'on soit déçus de ne pas avoir atteint la barre symbolique des 70%, on est heureux et fiers de ces résultats qui sont le fruit de la détermination des élèves et leurs parents» conclut-il. Seulement voilà, 220.518 admis c'est aussi 220.518 problèmes pour Rachid Harraoubia.
En tout cas, on ne peut que féliciter les lauréats et souhaiter bon courage pour les recalés qui ne doivent pas baisser les bras. Que les 220.518 fêtes continuent toute la nuit...

Source L’Expression

Le Pèlerin

PS  Je salue le résultat de Fériel, la fille d’un Ami de Cherchell qui vient d’obtenir son baccalauréat  avec 16,67 / 20 de moyenne…Nous fêterons cela bientôt

Partager cet article

Repost0

commentaires