Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 04:52

Le FLN favori, le RND en disgrâce et les islamistes en minorité

elections algerie-copie-1

 

Cette enquête montre que parmi les 45% des votants, 54% d'entre eux n'ont pas encore décidé pour qui voter.

Les résultats du sondage effectué par Ecotechnique et paru dans les colonnes du quotidien El Watan contredisent tous les pronostics et évacuent totalement le spectre de l'abstention hantant les autorités et les partis en lice.
Les résultats sanctionnant cette enquête sont à quelque chose près, similaires à ceux des élections législatives précédentes de 2007. D'après ce sondage, réalisé à la demande du quotidien El Watan, près de la moitié des Algériens en âge de voter iront aux urnes. Ce sondage donne le FLN vainqueur et infirme un quelconque raz-de-marée islamiste. Ainsi, un bon score pour le FLN et un éparpillement des suffrages loin de la déferlante islamiste, est prévu. Seuls 38% des électeurs sont persuadés que les élections seront propres et honnêtes et 44% pensent qu'un député est inutile. 44% des Algériens iront voter le 10 mai 2012 et 16% demeurent indécis. Du résultat qu'il faut prendre par les pincettes, il ressort que «seuls 56% des sondés ne savent pas que des élections législatives auront lieu le 10 mai prochain».
Parmi eux «12% ignorent totalement qu'il y aura un scrutin à cette date, 24% ne font pas de distinction ou ignorent carrément de quelle élection il s'agit, tandis que 9% croient qu'il s'agit d'élections locales ou présidentielle. 44% des Algériens avouent qu'ils iront voter, tandis que 40% décident de boycotter les urnes, alors que 16% hésitent encore à prendre la décision de voter ou pas. «Cependant, nombreuses sont les personnes qui ne sont pas au courant de cette échéance, avant qu'ils soient mis au parfum par les sondeurs sur la nature de ces élections», dévoilent les enquêteurs.
Les investigations réalisées durant la période allant du 14 au 19 mars 2012, a ciblé un échantillon reparti à travers 28 wilayas en se basant sur la méthode des quotas et jouant sur les variables relatives à l'âge, au sexe, le niveau d'instruction, la géographie et les régions. Il est relevé également que seuls 86% et 70% des universitaires interrogés savent que des législatives vont se tenir le 10 mai prochain. Il faut noter toutefois que 45% d'entre eux ne savent pas qu'il s'agit d'élections législatives et seuls 57% de ces citoyens savent qu'il s'agit d'élections législatives.
Des doutes sérieux ont été émis sur l'absence de régularité de ces scrutins. Cette enquête montre que parmi les 45% des votants, 54% d'entre eux n'ont pas encore décidé pour qui voter.
Les 45% qui restent, accordent leurs intentions de vote au FLN avec une moyenne d'environ 25% des suffrages exprimés.
Le RND viendrait en deuxième position avec une moyenne d'environ 5% des suffrages. Suivraient ensuite le PT avec une moyenne de 4%, l'Alliance verte et le FFS avec une moyenne de 2%.
«Nous avons demandé aux personnes interrogées comment elle perçoivent leur degré d'information sur les partis qui vont participer aux élections ainsi que leur programme.
Seulement 11,7% ont répondu qu'elles se sentaient bien ou assez bien informées sur les partis qui allaient participer aux législatives.
Pour les programmes des partis, 3,9% seulement ont répondu qu'elles étaient bien ou assez bien informées», précisent les enquêteurs.
Selon le même sondage, 31,8% des électeurs sont persuadés que les législatives ne seront «ni propres ni honnêtes», 38% qu'elles le seront et 30,2% ne le savent pas. «Pour les optimistes, on observe presque la même proportion chez les hommes (31,5%) et les femmes (29,5%).
En revanche, les pessimistes se manifestent plus chez les hommes (37,2%) que chez les femmes (27%)», est-il noté.
 

Source L’Expression

Le Pèlerin

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires