Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

Pages

27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 08:09

Assurance Sociale en Algérie - Louh: «Les tricheurs vont payer!»

securite sociale algerie

 

Tayeb Louh, ministre du Travail de l’Emploi et de la Sécurité sociale, est revenu hier sur la carte Chifa, la prise en charge des malades algériens à l’étranger et l’augmentation des pensions des retraités. Sur le premier point, le ministre a réitéré, que la couverture sociale via cette carte a atteint 80%, dans une déclaration à la presse, en marge de la séance plénière du Conseil de la nation consacrée au projet de loi relatif aux assurances sociales. Selon le ministre, ils sont 3 millions d’assurés à bénéficier de cette carte. Il est attendu à ce que 19 millions d’Algériens bénéficient après sa généralisation. Au sujet des retraités, le ministre a fait savoir qu’une légère augmentation touchera les pensions des retraités à partir du mois de mai prochain. A noter, qu’il s’agit d’une augmentation annuelle. Sur ce point, il a rappelé que les retraités ont bénéficié des augmentations qui sont de l’ordre de 50% depuis ces dix dernières années. Sollicité au sujet de la prise en charge à l’étranger, par la Cnas, (caisse nationale de l’assurance sociale), des malades algériens, le ministre a indiqué qu’il appartient aux compagnies d’assurances de prendre en charge leurs assurés une fois à l’étranger. Et d’ajouter qu’une éventuelle intervention de la Cnas n’est pas à exclure, dans le cas où le malade serait dans l’impossibilité de couvrir les frais des soins. Par la même occasion, M.Louh a dévoilé que son département s’attaquera aux assurés tricheurs. Il s’agit, entre autres, selon le ministre, des travailleurs de la Sonatrach qui disposent des arrêts de maladie pour aller travailler dans d’autres entreprises.

Ces derniers bénéficient de la couverture de la Cnas et sont rémunérés par d’autres entreprises où ils collaborent. Le ministre déclare que les cadres de la Cnas vont s’occuper de cette catégorie «de mauvais assurés». Par ailleurs, après son adoption par la chambre basse, le projet de loi relatif aux assurances sociales a fait l’objet de débat au Conseil de la Nation lors d’une séance plénière tenue hier. En cette occasion, les sénateurs, en présence du ministre du Travail ont débattu du projet tel qu’il a été adopté par les députés de l’Assemblée populaire nationale. En sa qualité du représentant du gouvernement, M.Louh a présenté avant-hier, devant la commission de la santé, des affaires sociales, du travail et de la solidarité nationale du Conseil de la Nation, ledit projet de loi. Le ministre a expliqué les nouvelles dispositions contenues dans ce texte. Il a souligné qu’ils s’inscrivent dans le cadre de l’adaptation progressive du dispositif législatif relatif à la sécurité sociale aux développements socio-économiques que connaît le pays, d’une part, et la mise en oeuvre du programme des réformes du système national de sécurité sociale, d’autre part. Tayeb Louh, a expliqué, lors d’une déclaration à la presse, que ce programme comprend trois principaux axes: l’amélioration de la qualité des prestations, la modernisation ainsi que la préservation des équilibres financiers du système de la sécurité sociale afin de garantir sa pérennité. En matière d´amélioration de la qualité des prestations, le projet de loi prévoit, notamment, l´élargissement du champ d´application des conventions auxquelles peuvent souscrire les organismes de sécurité sociale dans le cadre de la généralisation du système du tiers payant et qui intègrent l´ensemble des prestataires de soins et des services y afférents.

En vertu de la présente loi, de nouvelles procédures dans le domaine des assurances sociales ont été instaurées, en utilisant les nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC) et le système Chifa dont les objectifs sont la promotion de la qualité des soins et la rationalisation des dépenses de santé.

Source L’Expression Tahar Fattani

Le Pèlerin

Partager cet article

Published by Le Pèlerin - dans Algérie
commenter cet article

commentaires

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog