Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 03:54

Courbis veut continuer sur la lancée

Rolland Courbis-600x431

 

Pour le compte de la 9e journée du championnat professionnel de Ligue 1, les Rouge et Noir seront les hôtes des Zianides au stade de Bologhine dont le public usmiste a quelque peu retrouvé le sourire.

Tout auréolés de leur dernier succès en date obtenu mardi passé à domicile face à la JS Kabylie, dans le cadre de la mise à jour du championnat, les protégés du coach Roland Courbis, le désormais nouveau driver de la formation chère à Soustara, ambitionnent d'aligner aujourd'hui devant leurs nombreux supporters, une seconde victoire d'affilée qui semble a priori à la portée des coéquipiers de Noureddine Deham.
Le Widad de Tlemcen qui a jusqu'ici complètement raté toutes ses sorties en déplacement, et qui occupe pour l'instant les dernières places, risque effectivement de laisser encore des plumes aujourd'hui à Bologhine, devant un onze usmiste qui ne compte plus désormais rater l'aubaine pour ajouter trois points supplémentaires dans son escarcelle, notamment pour se rapprocher progressivement du haut du tableau. Les gars de Soustara ont, en effet, réussi à passer avec succès et détermination le dernier écueil kabyle, et semblent avoir repris confiance, notamment sous la coupe d'un entraîneur de la trempe du Français Roland Courbis. Ce dernier qui a d'ailleurs débuté sa nouvelle mission avec les Rouge et Noir par une première victoire, attend aujourd'hui de la part de son équipe un second succès d'affilé qui donnera certainement davantage de confiance à la formation usmiste. Face à un adversaire Widadi qui a connu plusieurs changements, tant au niveau de ses dirigeants, qu'à sa barre technique, les camarades de Ferhat doivent être en mesure d'enfoncer le clou, devant le club phare des Zianides. Il est vrai que le WA Tlemcen traverse une période marquée par un profond doute, et les coéquipiers du portier widadi Rafik Maâzouzi, l'ex-keeper usmiste, risquent de passer ce soir au stade Omar Hamadi une sale soirée. Mais les poulains de l'entraîneur Kherris vont certainement vendre chèrement leur peau, en essayant coûte que coûte de tenir la dragée haute face à leurs hôtes usmistes. Il est donc clair que les Rouge et Noir ont tout intérêt à faire très attention à cette formation du WA Tlemcen qui reste toujours capable du meilleur comme du pire. Les Sidhoum, et autres Boudjakdji, peuvent s'avérer très coriaces face à un adversaire usmiste qui a parfois tendance de tomber dans le jeu facile, notamment quand il affronte des équipes qui piètent souvent dans les profondeurs du classement.
Il est, donc clair que tout excès de confiance est désormais totalement interdit dans le camp des Rouge et Noir. Le public usmiste ne supporterait pas cette fois le moindre gâchis à domicile de leur part de leur équipe attitrée, notamment au lendemain de la très précieuse victoire arrachée au cours de la semaine écoulée, aux dépens d'un ténor du calibre de la JS Kabylie. Courbis qui s'installe doucement mais sûrement au sein du club cher à Soustara, en attendant de régler définitivement son contrat qui va désormais le lier à l'USMA, a visiblement encore tablé sur Bilal Dziri pour que ce dernier choisisse le onze capable de récidiver aujourd'hui à Bologhine devant le WAT.
Les Gasmi et consorts seront donc tenus de faire parler la poudre, pour confirmer leur dernier succès glané pour la première fois à Bologhine.

Source L’Expression

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires