Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 17:38

Vacances 2011, Les nouvelles destinations des Algériens

turquie-istanbul-mosquee-bleue

 

 

La saison estivale, synonyme de vacances et de repos, sera cette année particulière pour les professionnels du tourisme, mais aussi pour les citoyens ayant les moyens financiers de se payer quelques jours de détente, à l’étranger de préférence.

Les prix exorbitants, les conditions de séjour ainsi que les prestations proposées localement découragent plus d’un à opter pour des vacances en Algérie, quitte à payer beaucoup plus cher. Habitués depuis quelques années à choisir en nombre la destination Tunisie, selon des statistiques qui font état de plus d’un million d’Algériens entrés dans ce pays en 2009, ces derniers ont tendance à changer de cap.

La «révolution» survenue dans ce pays voisin les a contraints à chercher d’autres destinations. C’est là, par ailleurs, une opportunité pour les agences de voyages de promouvoir d’autres destinations «plus rentables». Les offres pour la Tunisie existent effectivement, mais lors d’une tournée effectuée dans ces agences, il s’avère qu’une baisse de 30% a été constatée concernant la destination Tunisie.

Pour Mme Amira, directrice d’une agence à El Mouradia, «les rumeurs d’insécurité en Tunisie ont contraint des algériens à boycotter ce pays», nous a-t-elle dit, en ajoutant que «la réduction des prix opérée par les tunisiens n’a pas fait changer d’avis beaucoup de citoyens».

En face, les citoyens sont mécontents et déçus. «Nous avons l’habitude de partir en Tunisie pour de bas prix et qui correspondent à nos moyens. Pour un séjour de 15 jours et pour quatre personnes je payais 80 000 DA», a fait savoir Djamel, rencontré dans une agence de voyages à Alger-Centre, à la recherche d’une autre destination à la portée de sa bourse. «Il y a le Maroc ou la Turquie mais les tarifs sont

un peu plus élevés que ceux de la Tunisie», a-t-il dit, ajoutant que «l’agence propose aussi l’Ile de la Réunion et la Grèce, destinations dont les prix sont au-dessus de mes moyens».

Malaisie, Turquie, Thaïlande et Ushuaia : une hausse de 10% annuellement

L’opérateur touristique a ajouté que «cette année, nous avons d’autres destinations inhabituelles : la Malaisie, la Turquie, Cuba et même Ushuaia, sauf que pour ces destinations, les prix sont hors de portée de la majorité des citoyense, relevant qu’

«un séjour de 10 jours et 9 nuits dans un hôtel 4 étoiles à Kuala Lumpur revient à 225 000 DA». Des agences proposent des formules ou à la commande du client pour des séjours en Inde, en Thaïlande, en Chine, en Malaisie même au Mexique. Réservées pour des catégories très aisées, ces destinations enregistrent des hausses de 10% annuellement

Le Maroc, destination phare des familles aisées

Les agences de tourisme et de voyages confirment cette tendance selon laquelle la destination Maroc est la plus demandée. «Nos clients préfèrent désormais se rendre au Maroc pour visiter les villes impériales de Fès et Meknès, les médinas de Marrakech ou de Rabat, ou les stations balnéaires d’Agadir ou d’Essaouira», a-t-elle fait savoir.

«Nos partenaires marocains avec qui nous avons signé des conventions profitent de la situation en Tunisie. Ils ont réduit le prix des prestations et en retour, ils accueilleront 40% d’algériens de plus», a expliqué Mme Amira. S’agissant des prix, il faut compter au moins 50 000 DA par personne et par semaine dans un hôtel 4 étoiles au royaume chérifien. Les circuits peuvent être improvisés sur place ou commandés via l’agence.

A la compagnie aérienne Royal Air Maroc, on nous a confirmé cette tendance. «Nos vols pour le mois de juillet sont complets, puisque nous avons entamé notre prospection au mois de juin, contrairement à l’année précédente où on avait commencé à travailler en juillet», nous a-t-on indiqué.

«Nous attendons plus de touristes pour juillet et même pour le mois d’août durant lequel des formules spéciales Ramadhan sont prévues», a précisé la même source. S’agissant des tarifs proposés, notre interlocutrice a indiqué : «Nos tarifs sont similaires à ceux de nos frères tunisiens à quelques exceptions près».

En groupe ou avec une association à l’intérieur du pays

Plusieurs citoyens croisés dans les rues d’Alger nous ont dit qu’ils aimeraient bien voyager, mais qu’ils n’ont pas les moyens financiers. «Qui ne voudrait pas partir pour une dizaine de jours au bord de la mer où il profiterait des moments de détente et récupérerait de la fatigue»,

nous dira le jeune Halim, agent dans une banque. Il a pu programmer, dans le cadre d’une association, une sortie d’une semaine avec amis du côté de Mostaganem. «Les voyages organisés sont moins chers à l’intérieur du pays. On déplore toutefois le manque de commodités et de confort. Mais cela permet une évasion et un repos loin du décor habituel», a-t-il souligné.

Des formules toutes trouvées entre employeur et employés

Des entreprises étrangères, notamment, ont entrepris des démarches pour aider leurs travailleurs à profiter de bonnes vacances. Djilali L., employé dans une société étrangère, nous a indiqué que son employeur organise pour la seconde fois, au profit des travailleurs, un voyage en Espagne à des tarifs très attractifs.

«Notre boîte est à sa seconde expérience et je peux vous dire que le séjour se déroule dans de très bonne conditions», nous a-t-il dit, précisant que le plus intéressant, c’est le payement des frais du séjour qui est échelonné par mensualités. Les tarifs se situent entre 100 000 et 120 000 DA pour quatre personnes.

Source Le Temps E. M. et M. B.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires