Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 05:17

Algérie - Vacances 2011 - Cette année, l’été sera turc !

turquie-istanbul-mosquee-bleue

 

Sale temps pour le tourisme tunisien. Après avoir été pendant de longues années la destination privilégiée des Algériens, ce pays limitrophe s’apprête à faire le deuil de près de deux millions de touristes.
De l’avis des tour-opérateurs, en matière de réservation, jamais ce pays n’a été autant boudé que cette année. Pour cause, la Révolution du jasmin et ses dégâts collatéraux. De cette révolte est né un profond sentiment d’insécurité dans le cœur des touristes. Le malheur des uns, faisant le bonheur des autres, c’est la Turquie qui tire son épingle du jeu en récupérant les habitués des plages de Sousse, Hammamet, Monastir, Nabeul et Djerba. Les retardataires n’auront plus rien à se mettre sous la dent puisque l’ex-Constantinople affiche déjà complet. Ce sont les derviches tourneurs qui seront contents !
Marée basse pour le moral !
Les hôtels balnéaires de Tunisie qui habituellement grouillaient de touristes en partance d’Algérie ont le moral à marée basse. Ils ont beau consentir remises et promotion, rien n’y fait. Les Algériens qui ont eux-mêmes beaucoup souffert du terrorisme durant la décennie noire sont intransigeants sur la question sécuritaire. Par conséquent, ils ne prendront pas le risque de s’aventurer avec femmes et enfants dans un pays qui n’offre plus les mêmes garanties qu’il y a quelques mois seulement. Sentant le vent tourner, les agences de tourisme ont changé leur fusil d’épaule, en proposant d’autres destinations. La Palme d’or revient à la Turquie qui a raflé la mise. Mais ne nous leurrons pas. Les tarifs pour ce pays étant beaucoup plus élevés, de nombreux compatriotes seront carrément privés de vacances cet été. «Habituellement, à cette période de l’année, nous sommes déjà complets à 90% pour la destination Tunisie», témoigne Abdesslem Ghandir, directeur de l’agence Jektis Voyages. «Les événements qui ont secoué la Tunisie en janvier dernier ont changé la donne. A l’exception de quelques rares groupes de jeunes qui ont décidé de profiter des fabuleux rabais consentis par les chaînes hôtelières tunisiennes, les familles ont, quant à elles, complètement rechigné ce pays frontalier. Les clients n’ont de cesse de me répéter : «Est-ce que c’est calme là-bas ?» Mais, que répondre, lorsque les rumeurs les plus folles sur des agressions commises sur des touristes circulent sur Internet. Le fiasco est effectivement total, je reviens à peine de notre bureau situé à Sousse. Les réservations de touristes européens ont chuté de 60%. Même en affichant d’alléchantes promotions et en appliquant les tarifs de la basse saison, les structures hôtelières ne trouvent pas preneur. A titre d’exemple, l’hôtel Hammamet Serail (4 étoiles) propose la journée en demi-pension à 2 000 DA … en vain. En tant qu’agence, on a dû se rabattre sur d’autres destinations. Cette année, la Turquie a volé la vedette à la Tunisie, talonnée par le Maroc, la Malaisie, l’Espagne et à un degré moindre, le marché local, Oran et El-Kala.»
On va rester à la maison !
Même son de cloche au niveau de l’agence touristique Mondo-Tours. «La frilosité est totale par rapport à la Tunisie cette année», confirme M. Ghalous, chef d’agence. A ce jour, nous avons une seule réservation émanant d’un couple. Cet été, c’est vraiment fichu pour la Tunisie. Nos clients ont jeté leur dévolu sur la Turquie, suivie par le Maroc et Dubaï. Par contre, l’attentat survenu dans le café de Marrakech n’a pas découragé les vacanciers qui sont nombreux à se rendre dans le royaume chérifien. «L’été 2011 enregistrera un rush vers la Turquie. D’ailleurs tout est déjà complet. Actuellement le billet Alger Istanbul coûte 42 000 DA. Il grimpera jusqu’à 60 000 DA d’ici juillet !» conclut-il. Les Algériens au budget moyen, se rendant habituellement en Tunisie en voiture, devront faire contre mauvaise fortune bon cœur. «Avec à peine 200 000 DA, je pouvais offrir deux semaines de vacances de rêve à Hammamet Yasmine à ma famille. Aujourd’hui, il faudrait multiplier cette somme par trois pour aller en Turquie », regrette ce père de famille rencontré dans une agence de voyages. De toute évidence, cet été, les Algériens seront nombreux à ne pas boucler leurs valises.
Source Le Soir d’Algérie Sabrinal

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires