Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 13:23

L’Algérie souhaiterait l’interdiction de véhicules diesel pour des considérations écologiques et économiques.
taxe-grosses-cylindrees.jpg

«Nous souhaiterions interdire les véhicules diesel pour voir la croissance de la consommation de gasoil baisser. Aujourd’hui nous avons atteint des taux d’augmentation exorbitants de 9,2 % sur ces 10 dernières années. Ce qui représente environ deux fois la croissance du PIB ce qui est difficilement supportable», a expliqué, ce matin, Noredine Cherouati, président de l’autorité de régulation des hydrocarbures, sur les ondes de la chaîne III.
«Notre premier souci est de faire face à une demande qui est en constante croissance, nous vendons 7,5 millions de tonnes de gasoil par an, nous avons une capacité de raffinage de 21 millions de tonnes, la capacité nationale de raffinage aujourd’hui, pour produire le gasoil, est à ses limites», a-t-il ajouté. A chaque ralentissement de la production, à chaque arrêt de maintenance technique d’une raffinerie, l’Algérie est tenue d’importer du gasoil pour faire face à la demande des automobilistes.
A une question sur la possibilité de réguler les prix à la pompe puisque le gasoil reste le moins cher par rapport aux autres carburants au lieu d’interdire les véhicules diesel, M. Cherouati a expliqué qu’il est possible de faire les deux choses en même temps, c'est-à-dire réguler par les prix et réguler en amont.
Sur un autre plan, ce responsable a indiqué que le prix du gasoil connaîtra certainement une hausse, expliquant qu’«il j’ignore quand cela arrivera tout autant que le taux de cette augmentation». Selon lui, le dossier de cette augmentation est ficelé et sera bientôt soumis aux pouvoirs publics. Il a indiqué que l’autorité de régulation des hydrocarbures n’a pas compétence pour réguler les prix, vu que sa compétence c’est la régulation des marges de chaque intervenant. «Nous sommes préoccupés de savoir si l’activité de raffinage travaille et gagne de l’argent», a expliqué M. Cherouati.
Selon lui, il y a un deuxième élément qui régule les prix, à savoir, le prix du brut à l’entrée à la raffinerie, organisé par l’article 9 de la loi 05-07 qui prévoit que le prix du brut destiné au marché national devrait atteindre en 10 ans la moyenne des prix à l’exportation du pétrole brut tel que réalisé par l’Algérie.
En d’autre termes le prix du gasoil sera de 15 DA/litre. «Cette augmentation devrait tenir compte des besoins de l’industrie de raffinage, c'est-à-dire faire en sorte que la raffinerie continue de gagner de l’argent», a précisé M. Cherouati.
Selon lui cette augmentation du prix du gasoil est due à la faiblesse de nos capacités de raffinage qui restent aujourd’hui insuffisantes (25 millions de tonnes).

Source Info Soir Madjid Dahoumane
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires

Michel 15/12/2009 16:47



Pas seulement les Diesel mais toutes les voitures en attendant de refaire passer le permis de conduire et surtout de refaire les routes C'est la pagaille dans tous les bleds Au sujet des pieds
noirs :ilest vrais qu'il y avait des riches proriétaires terriens qui n'ont pas faient que du bien ,il y avait tout les autres :employés des PTT  ou des chemins de fer etc .J'en ai connu qui
ne voulaient pas rentrer ou qu'ils ne pouvaient pas rentrer faute de moyens et m^^eme d'autres qui avaient été oublié par leur propre famille et qui vivaient dans la misére



Le Pèlerin 15/12/2009 21:22


Salut Michel,
Tu as raison pas uniquement les diesels mais je crois que pour les diesels c'est quasiment pret
Quoique 15 DA cela fait au change standard 12 centimes d'euros...!!!
Abordable non
Cordialement,
Le Pèlerin