Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 04:37

Il conditionne le renouvellement de son contrat

courbis USMA

 

Indécision - Rolland Courbis n’a pas encore pris de décision quant au renouvellement de son bail avec les Rouge et Noir, qui prend fin au terme de l’actuel exercice.

Bien que la saison 2012-2013 ne soit pas terminée, la direction de l’USMA se penche déjà sur le prochain exercice, voulant que son équipe soit encore plus performante que celle de cette année. Pour cela, elle cherche à maintenir les cadres en fin de contrat, à l’image de Zemmamouche, renforcer le groupe, mais aussi et surtout maintenir l’entraîneur français, Rolland Courbis. Ce dernier, qui a été souvent critiqué au début de sa mission, a su renverser la vapeur et répondre à ses détracteurs, en témoignent les résultats réalisés jusque-là, et cette consécration en Coupe d’Algérie. Selon nos informations, il a été saisi officiellement par Rebbouh Haddad pour renouveler son bail. Il n’est pas contre cette idée, mais sous certaines conditions. Des conditions liées, selon les mêmes sources, à l’effectif, histoire de se mettre d’accord sur la liste des joueurs à libérer, et les postes à promouvoir. Le technicien corse veut avoir carte blanche, autrement dit, il ne veut voir personne se mêler de ses affaires ou contester ses décisions. Les mêmes sources nous confirment qu’il est décidé à écarter l’attaquant Ziaya, le gardien Daïf ainsi que le défenseur Bouzid, en attendant d’autres. Du côté du renforcement de l’équipe, il affirme que la période passée en Algérie lui a permis de connaître plusieurs joueurs, et être en mesure de décider à lui seul en ce qui concerne ceux qui peuvent apporter le plus escompté à l’équipe la saison prochaine. Toutefois, nous dit-on encore, Courbis ne veut pas encore évoquer son avenir, voulant d’abord se concentrer sur la finale de la Coupe arabe qui attend son équipe, demain, ainsi que la fin de la saison. Pour cette finale, justement, Courbis a décidé encore une fois de laisser certains joueurs au repos lors de la dernière rencontre du championnat face à la JSMB. Une attitude qui semble être cautionnée par la direction des Haddad, d’autant plus que leur équipe n’a rien à espérer en championnat, elle qui est déjà assurée de jouer une compétition internationale la saison prochaine (Coupe de la CAF), après son sacre en Coupe d’Algérie. Cette compétition continentale, faut-il le dire, ne semble pas emballer les Rouge et Noir, et ce qui s’est passé cette saison en est la parfaite illustration. Zemmamouche et consorts veulent, ainsi donc, l’emporter face aux Koweïtiens d’Al-Arabi, pour faire d’une pierre deux coups : offrir au club son premier sacre sur le plan international, et s’être assuré de participer à cette même compétition la saison prochaine. Sachant que le cumul de participations en compétitions internationales est interdit, la direction de Haddad choisira, fort probablement, la Coupe arabe, en cas de sacre bien évidemment, demain.

La billetterie

Début de l’opération de vente ce matin
Les billets d’accès à la finale de la Coupe arabe des clubs, prévue demain, ont été mis en vente, ce matin, au niveau des guichets du stade du 5-Juillet. Selon la direction usmiste, il a été décidé au terme d’une réunion avec les responsables de l’OCO, de mettre en vente 50 000 unités au prix unitaire de 200 DA. La recette de cette rencontre, faut-il le rappeler, sera versée à une société à caractère caritatif.

Source Infosoir  Mohamed Benhamla 
Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires