Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 06:41
Une oasis moderne en perspective
Nouvelle Ville-HassiMessaoud 
 
Futuriste, oasienne et énergétique, la ville nouvelle de Hassi Messaoud sera opérationnelle à l’horizon 2020 selon Mourad Zeriati, directeur général de l’établissement de la ville nouvelle de Hassi Messaoud dédié à ce projet. Située dans la région de Oued El-Maraâsur sur la RN3, l’axe de l’actuelle ville de Hassi Messaoud, et à presque équidistance entre les trois agglomérations de Hassi Messaoud, Ouargla et Touggourt, la nouvelle ville est implantée sur une surface de 4 483 ha.
Elle se compose d’un périmètre d’urbanisation de 2.044 ha, un périmètre d’urbanisme futur de 1.161 ha, une zone verte existante de 313 ha et une zone d’activités logistiques (ZAL) de 965 ha. Le fameux projet de la nouvelle ville de Hassi Messaoud d’une population projetée de 80.000 habitants compte une zone résidentielle composée de quatre quartiers sur 35% de la superficie globale, d’une densité de 40 à 45 logements pour 20.000 habitants.
Une périphérie autour du centre ville est projetée afin d’enrichir le cadre de vie de quatre quartiers avec une zone commerciale d’une superficie de 5% du territoire tandis que le réseau routier en occupera 30% laissant les 20% restants aux espaces vert. Visant à développer l’attractivité de la région s’inscrivant dans l’optique du développement du Sud selon le schéma national d’aménagement du territoire SNAT 2030, la création de la ville nouvelle de Hassi Messaoud devrait répondre aux spécificités climatiques et culturelles du sud en garantissant de bonnes conditions de vie dans le milieu saharien.
La promotion d’un habitat à haute performance énergétique est prévue dans le programme d’aménagement qui envisage également l’installation des équipements de production des énergies renouvelables, l’introduction de l’énergie solaire dans l’éclairage public, la climatisation, la production d’eau chaude et l’utilisation dans le secteur de l’agriculture pour l’irrigation d’un champ de 61 600 palmiers dattiers.
L’estimation des influences de la future ville sur les centres urbains de la région sera suivie grâce à la mis en place d’un réseau urbain à travers la coordination entre les villes proches notamment Ouargla, Hassi Messaoud et Touggourt ainsi que la création d’une nouvelle dimension économique intégrant les économies de chaque ville à travers la création d’une synergie au niveau du réseau.
C’est l’image d’une oasis urbaine typique qui se profile. Rien n’a été laissé au hasard aux dires de Mourad Zeriati animateur d’une présentation au siège de la wilaya de Ouargla consacrée à l’évaluation de l’étude du projet auprès du groupement Algéro-Coréen l’établissement chargé de la gestion des études de la ville nouvelle de Hassi Messaoud à savoir DONGMYEONG, SAMAN Corporation, KOREA LAND & HOSTING, BEREP. Pour lui : «cet ambitieux projet entrera dans sa phase de réalisation bientôt, après la finalisation des études prémilitaires d’aménagement et d’urbanisme.». Voila qui est annoncé, et d’ajouter qu’une enveloppe financière d’un montant de 916 710 131.34 DA et un délai d’exécution des prestations d’études de 11 mois sont prévus.
L’étude technique de la nouvelle ville et la zone d’activité logistique sera livrée fin 2012. Ces études seront en cours d’exécution depuis le début d’année sur une période allant de janvier à décembre 2012. Elles concernent la finalisation des études d’aménagement et d’urbanisme, suivie de l’élaboration des documents d’appels d’offres pour la passation des marchés du projet, puis le choix des entreprises pour la réalisation des travaux de terrassement ainsi que de la voirie et des réseaux divers (VRD), les quatre quartiers principaux, et les secteurs prioritaire de la ZAL, ensuite la phase de réalisation des structures de base telles que les équipements publics (APC, Daïra, tribunal, Ecoles, et la grande Mosquée.
Finalement, à compter de juin 2014, commencera la mise en œuvre des assiettes foncières des quartiers prioritaires de la ville et des secteurs prioritaire de la ZAL, répondant au besoin exprimés par les secteurs ministériels, les promoteurs publics et les investisseurs privés. On rappelle que, le périmètre d’exploitation de Hassi Messaoud avait été déclaré zone à risques majeurs, selon en 2004 d’où le projet de délocalisation de la ville de Hassi Messaoud et la création d’une ville nouvelle. 
Source El Watan M.A.A.
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires