Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 05:49

Les changements climatiques ont accentué la dégradation de nos montagnes.

Djurdjura 

Les changements climatiques sous forme de pluies intenses et irrégulières plus les incendies de forêt ont accentué la dégradation de nos montagnes.

L’importance qu’accordent les pouvoirs publics à la protection de l’environnement forestier et au développement économique et social des zones de montagnes sera une nouvelle fois mise en évidence dimanche à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la montagne. «A travers la célébration de cette Journée, décidée par les Nations unie, nous voulons rappeler l’importance qu’accorde l’Algérie au développement des zones de montagne. C’est aussi une occasion pour sensibiliser davantage les populations quant à la nécessité de préserver et de développer ces espaces faunistiques et floristiques aux multiples fonctions écologiques et socio-économiques», souligne le ministère de l’Agriculture et du Développement rural dans un communiqué. Pour cette Journée placée sous le thème «Montagnes et forêts», la Direction générale des forêts (DGF) a préparé un riche programme d’activités. Il s’agit, entre autres, des expositions, des portes ouvertes sur les parcs nationaux, des conférences et tables rondes au niveau des établissements scolaires et de formation et des actions de plantation forestières. Les forestiers rappellent à cette occasion tous les programmes menés par les pouvoirs publics, notamment à travers la politique du Renouveau rural, à la protection et au développement des espaces montagneux. Selon les chiffres de la DGF, 14 millions d’hectares sont touchés par l’érosion dans les zones de montagnes, alors que 12 millions d’ha sont soumis à ce phénomène au niveau des bassins versants menaçant plusieurs barrages d’envasement. «Les changements climatiques sous forme de pluies intenses et irrégulières plus les incendies de forêts ont accentué la dégradation de nos montagnes, ajoutant à cela les pratiques culturales et les mauvaises utilisations des ressources naturelles et l’absence de schémas d’aménagement des espaces montagneux», relèvent la DGF qui dirige l’exécution du programme du Renouveau rural au niveau national. «Des efforts accrus» ont été consentis pour la conservation de la biodiversité des zones de montagne et leur intégration dans les processus liés au changement climatique et à la désertification en mettant l’accent sur la sécurité alimentaire des populations rurales, sur l’amélioration de leurs conditions de vie et sur le rétablissement des équilibres écologiques. Pour mettre en œuvre cette politique, le secteur de l’agriculture et du développement rural a programmé, dans le cadre des contrats de performances sur le Renouveau rural, plus de 12 000 projets de proximité à travers les 48 wilayas du pays.

Source Le Jour d’Algérie Faten H.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires