Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 04:16

La guerre des hackers

hackers-Algerie-Maroc.jpg

La guerre électronique entre les hackers algériens et marocains ne semble pas trouver un dénouement. Hier encore, des sites web marocains étaient ciblés par le groupe xDZx-TeaM, qui figure parmi les pirates les plus redoutables sur le réseau Internet.
Pour d’autres motivations, un autre groupe, DZ Mafia, a provoqué hier un massacre sur les sites serbes (eh oui !) en piratant leurs serveurs et en modifiant leurs pages d’accueil. En fin d’après-midi, le drapeau algérien flottait sur pas moins de 130 sites serbes et 80 pages et blogs. Des slogans hostiles au gouvernement serbe étaient affichés dans plusieurs langues. Selon l’un des membres de ce groupe, des hackers serbes ont attaqué et piraté, avant-hier, des sites Web bosniaques. Les pirates ont détruit les sites et affiché des commentaires hostiles à la nation musulmane. Et c’est alors que les victimes ont lancé un SOS en direction des hackers algériens. Ces derniers n’ont pas hésité un seul instant à riposter contre ce qu’ils considèrent comme une nouvelle croisade dont sont victimes les «pauvres Bosniaques». «C’est un devoir pour nous d’attaquer les groupes hostiles à l’Islam», commente notre interlocuteur. Hier, dans l’après-midi, de nombreux sites marocains ont pu être rétablis, alors que d’autres affichaient une page d’accueil sur laquelle était écrit «site en maintenance ». Le site de la Chambre marocaine de commerce, d’industrie et des services fonctionnait normalement après une sévère attaque menée par «King of Pirates». Cette guerre contre les Marocains a éclaté au lendemain du discours mitigé prononcé la semaine écoulée par le roi Mohammed VI. Des hackers marocains avaient alors attaqué des sites gouvernementaux algériens et affiché des cartes géographiques du Maghreb, qui plaçaient le Sahara occidental sur le territoire marocain. Cet acte de piratage était suffisant pour déclencher une guerre totale menée par le groupe xDZx- TeaM, qui a fait l’essentiel de sa réputation sur les sites français et israéliens. Pas moins de 220 sites marocains étaient piratés samedi dernier. Le drapeau algérien, ainsi que l’hymne national marquaient la domination des jeunes Algériens sur les professionnels marocains de la sécurité des réseaux. L’un des membres de xDZx-TeaM avait déclaré que ces attaques ne cesseront que si les Marocains mettent fin au piratage des sites algériens. La trêve observée samedi a été rompue hier par un hacker marocain qui a passé toute la matinée à scanner les ports des serveurs algériens, à la recherche d’une éventuelle faille qui permettrait le piratage des sites. Comme on l’avait vécu avec les Egyptiens en 2009, les jeunes Algériens semblent prendre beaucoup de plaisir dans la destruction des sites de certains pays. Un expert algérien affirme que les jeunes hackers ont une culture politique limitée et risquent fort d’être manipulés par des minorités qui ne cessent de désigner, sur les réseaux sociaux, les sites à détruire. Il cite comme exemple, l’attaque contre un site français de l’Eglise catholique pour célébrer le 1er Novembre, alors qu’aucun site appartenant aux harkis n’a été ciblé
.

Source Le Soir d’Algérie

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires