Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 09:17
Afin de faciliter la circulation des experts
papiers identite algerie
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a inspecté hier, lors de la première étape de sa visite de travail dans la wilaya de Sidi Bel-Abbès, le barrage excréteur de protection contre les crues de l'oued Mekerra, situé dans la commune de Tabia. Des explications sur cette infrastructure hydraulique réalisée en 36 mois pour un coût de 2,7 milliards DA ont été fournies au Premier ministre. M. Sellal a préconisé la création de pépinières pour protéger les terres avoisinant cet ouvrage. Il a également suivi une présentation sur le système d'alerte contre les inondations dont a bénéficié la wilaya de Sidi Bel-Abbès. Dans ce contexte, le Premier ministre a souligné la nécessité de mettre à la disposition des services de la Protection civile toutes les données concernant ce système d'alerte. Le Premier ministre a inspecté le nouveau pôle urbain à la périphérie sud du chef-lieu de wilaya de Sidi Bel-Abbes. Situé à proximité de l'autoroute est-ouest et la voie ferrée et occupant une superficie de 38,8 hectares, le pôle doit accueillir 20 000 habitants et différents équipements. M. Sellal s'est enquis au niveau de ce pôle, du chantier de réalisation de 1 500 logements location-vente de type F3 et F4 dont les travaux ont été lancés la mi-août dernier. Le Premier ministre a également suivi un exposé sur le projet de 1 500 logements promotionnels publics qui sera concrétisé sur ce pôle dans un délai de 36 mois. Il a insisté, à l'occasion, sur l'aspect architectural moderne sans négliger l'aspect traditionnel. M. Sellal a en outre, pris connaissance de la situation du secteur de l'habitat dans la wilaya qui a bénéficié de 31 094 logements toutes formules confondues, au titre du plan quinquennal 2010-2014 dont 1 200 ont été livrés et 11 900 sont en cours de réalisation.
Sellal a ensuite inauguré une cité universitaire de 2 000 lits. Réalisée au sein du campus universitaire aprés 24 mois de travaux, cette cité a nécessité une enveloppe de plus de 985 millions DA, selon les explications fournies. Cette infrastructure réalisée sur une superficie de 20 000 m2, comporte de nombreux blocs d'hébergement, un restaurant, un bloc administratif ainsi que d'autres commodités. Elle contribuera à améliorer les conditions d'hébergement des étudiants et les rapprocher des instituts universitaires. Sur un autre plan, le Premier ministre a indiqué que des instructions seront données aux consulats d'Algérie à l'étranger, afin d'assouplir les procédures de délivrance de visas aux experts étrangers dans le cadre de la coopération bilatérale et d'échange d'expertises. "Des instructions seront données pour prolonger la durée de vie du visa à 6 mois au lieu de celle en vigueur et qui est de 3 mois au maximum" pour les experts étrangers, afin de leur permettre de faire bénéficier de leur savoir-faire, a déclaré M. Sellal lors de sa visite de travail dans la wilaya de Sidi Bel-Abbes, en réponse aux préoccupations d'un exploitant agricole. Cet exploitant s'est plaint auprès du Premier ministre de la difficulté à faire appel à l'expertise étrangère, en raison de la lourdeur bureaucratique. M. Sellal a appelé, dans ce sens, à mener une "rude bataille" pour combattre la bureaucratie qui constitue, a-t-il dit, le "mal du pays". S'agissant du recrutement, notamment des jeunes, M. Sellal a précisé qu'une décision a été prise lors de la dernière tripartite (gouvernement-patronat-syndicat) pour assouplir les procédures de manière à "inverser le processus", en recrutant d'abord avant de déclarer l'employé au bureau de main-d'oeuvre.
Source Les Débats Aomar F.
Le Pèlerin  

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Algérie
commenter cet article

commentaires