Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 10:43

L'indifférence

Amour-et-Indifference.jpg

 

Que n'ai-je à te soumettre ou bien à t'obéir ?
Je te vouerais ma force ou te la ferais craindre ;
Esclave ou maître, au moins je te pourrais contraindre
A me sentir ta chose ou bien à me haïr.

J'aurais un jour connu l'insolite plaisir
D'allumer dans ton cœur des soifs, ou d'en éteindre,
De t'être nécessaire ou terrible, et d'atteindre,
Bon gré, mal gré, ce cœur jusque-là sans désir.

Esclave ou maître, au moins j'entrerais dans ta vie ;
Par mes soins captivée, à mon joug asservie,
Tu ne pourrais me fuir ni me laisser partir ;

Mais je meurs sous tes yeux, loin de ton être intime,
Sans même oser crier, car ce droit du martyr,
Ta douceur impeccable en frustre ta victime.

René-François Sully Prudhomme   (1839-1907)

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires

Nora 02/07/2013 21:59


NORA ! A DISPARU ..........

Le Pèlerin 03/07/2013 09:10



Bonjour Nora,


Je n’ai pas l’honneur de vous connaitre…..


J’ai bien apprécié votre texte précédent mais n’ai pu y répondre


En effet lorsque le commentaire est trop long….Le système est ainsi fait….Il m’est
impossible de fournir une réponse


Si dans le futur cela se présentait à nouveau, je vous suggèrerai de tronçonner votre
commentaire afin de me permettre d’insérer la réponse attendue


J’espère donc que vous n’avez pas disparu et que j’aurai le plaisir de vous lire à
nouveau


Je vous remercie pour l’intérêt que vous portez à mes blogs


Cordialement,


Le Pèlerin



nora 29/06/2013 14:16





 









 


 


 





 


 






  



 




 Nora 



 





 





 





























Un homme et une femme sont assis côte à côte dans la section première classe d'un
avion.

La femme éternue, sort un mouchoir, essuie délicatement son nez, puis
se met à trembler, pour environ dix à quinze secondes.

L'homme retourne à sa lecture.

Quelques minutes plus tard, la femme éternue encore une fois, prend un mouchoir, s'essuie le nez, puis tremble
violemment une fois de plus.

L'homme suppose que la femme doit avoir un rhume, mais il reste quand même curieux quant à ses frissons.

Quelques minutes s'écoulent lorsque la femme éternue de nouveau.. Comme auparavant, elle prend un mouchoir, essuie son nez, et tremble
encore plus qu'avant.

Impossible de retenir sa curiosité, l'homme se tourne vers la femme et lui dit: «Je ne peux m'empêcher de remarquer
que vous avez éternué trois fois, essuyé votre nez 3 fois et que chaque fois vous éprouvez de gros frissons. Est-ce
que ça va bien ?"

"Je suis désolé si je vous ai perturbé, lui répond la femme, mais j'ai une condition médicale très rare; chaque fois
que j'éternue, j'ai un orgasme. "

L'homme, un peu embarrassé, reste quand même curieux. Je n'ai jamais entendu parler de cette condition avant, dit-il.
«Est-ce que vous prenez quelque chose pour ça?"

Oh oui, lui répond la femme, du "poivre".