Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 06:52

La délivrance pour les joueurs de Soustara pour qui la fête continue

USMA-Al-Arabi.jpg

 

Après avoir arraché la Coupe d'Algérie le 1er mai dernier, l'USM Alger s'est difficilement imposée, hier, au stade du 5-Juillet, face à Al Arabi du Koweit en finale retour de la Coupe de l'Union arabe de football 3-2. C'est la première consécration internationale de l'USM Alger et il était donc tout à fait logique que ce titre arabe soit fêté durant toute la nuit par les supporters des Rouge et Noir.
Sur le terrain, la traditionnelle présentation des équipes effectuée au profit du Premier ministre Abdelmalek Sellal qui est descendu sur la pelouse du stade accompagné du ministre de la Jeunesse et des Sports, M.Mohamed Tahmi, et du président de la Fédération algérienne de football et vice-président de l'UAFA, Mohamed Raouraoua, le match débute sous une forte pluie et dans un stade archicomble. Il faut aussi remarquer la présence des familles dans les tribunes sur initiative des responsables de l'USMA.
Ainsi et comme prévu dans de telles circonstances, c'est l'équipe locale qui début en trombe pour prendre le jeu à son compte dès le début de la rencontre. C'est ce qu'ont fait les joueurs de l'USM Alger affichant ainsi d'emblée leur volonté d'arracher ce trophée arabe devant une redoutable équipe koweïtienne.
Benmoussa bouscule l'arrière-garde koweitienne en multipliant les attaques en compagnie de ses deux coéquipiers attaquants Bouazza et Deham.
Les Roue et Noir algérois pressent les Vert koweïtiens durant ces premières dix minutes du jeu, mais les joueurs algériens manquent cruellement de précision à l'approche des bois. On joue la 12e minute du jeu quand l'inévitable Deham hérite d'une balle à l'intérieur de la surface de réparation. L'attaquant usmiste reprend la balle en pleine course pour l'envoyer au fond des filets de l'infortuné gardien de but d'Al Arabi du Koweït. Et c'est donc l'ouverture du score (13').
Touchés dans leur amour-propre, les Koweitiens réagissent à chaud et prennent d'assaut les bois de Zemmamouche. C'est ainsi qu'El Moussaoui récupère une balle dans les six mètres avant de prendre le dessus sur le gardien Zemmamouche en poussant la balle au fond des filets. Mais, l'arbitre assistant refuse cette réalisation pour position d'hors-jeu (25'). Les Rouge et Noir observent un moment de flottement consécutivement à la légère pression des koweitiens à la recherche du but égalisateur. «L'orage» koweitien passé, Deham et ses coéquipiers reprenant le match en main multiplient les rushs vers les bois koweitiens.
Ce retour en force des Usmistes n'a pas été bien exploité par Deham qui rate, par deux fois, l'occasion de doubler la mise (32' et 35'). Mais, deux minutes plus tard, son coéquipier Djediat ne rate pas son occasion en reprenant victorieusement de la tête un retrait d'un de ses coéquipiers à gauche des bois koweitiens. C'est le second but des Rouge et Noir qui est chaleureusement accueilli par le très nombreux public usmiste présent dans les tribunes du stade en mêlant les drapeaux algériens à ceux aux couleurs de leur club.
Seulement, Koudri se fait trop remarquer par un jeu dangereux qui lui a valu deux cartons jaunes synonymes d'expulsion (17' et 43'). Les usmistes se doivent donc de terminer la partie en infériorité numérique.
En dépit des deux buts encaissés, Fall et ses coéquipiers koweitiens ne se découragent nullement puisqu'ils poursuivent les rushs vers les bois de Zemmamouche tentant ainsi de réduire la marque. En vain.
Deham est remplacé par Ferhat avant que l'arbitre ne siffle la mi-temps sur ce score à l'avantage de l'USM Alger face à Al Arabi du Koweit (2-0).
De retour des vestiaires, les Koweitiens affichent leur grande détermination à revenir au score et prennent donc d'assaut les bois de Zemmamouche. D'ailleurs, Chemali tire en force avant que Zemmamouche ne dégage la balle des poings (49').
Les Rouge et Noir se replient et jouent plutôt sur des contres au vu de leur infériorité numérique, laissant ainsi l'initiative aux Koweitiens.
Les Rouge et Noir se font piéger par manque de vigilance et c'est ainsi que l'inévitable Fall réduit la marque en reprenant de la tête une balle dans la surface de réparation (58').
Quelques minutes plus tard, d'un tir en force des 148 mètres, Mohamed El Moussaoui surprend le gardien de but Zemmamouche par un superbe but égalisateur (61').
Les Rouge et Noir se réveillent et Benmoussa rate son tir suite à une excellente parade du gardien de but kowetien qui sauve sa cage (65'). Le match s'anime et les deux équipes tentent d'assurer la victoire.
Les Algérois reprennent le match en main et multiplient les rushs en dépit de leur infériorité numérique. Ainsi Carolus Andréa est crocheté à l'intérieur de la surface de réparation et l'arbitre saoudien, Khalil Djalal, n'hésite donc pas à désigner le point de penalty. Meftah tire le penalty et redonne l'avantage à l'USM Alger (76'). Alors qu'ils ont fait match nul (0-0) au match aller, les Rouge et Noir de l'USMA ont finalement bien su gérer ce dernier quart d'heure pour préserver leur avantage et ainsi arracher ce premier titre arabe, le premier international pour cette formation de l'USM Alger dont c'est le principal objectif. Fraîchement auréolée de la coupe d'Algérie, l'USM Alger a donc bel et bien remporté le doublé en battant difficilement cette coriace équipe koweïtienne d'Al Arabi. Ainsi Alger a donc connu une nuit blanche avec les supporters de l'USMA qui ont fêté cette deuxième consécration de la saison...

Source L’Expression Saïd Mekki

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires