Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 11:00

Retour des assureurs français : Axa s’installera en Algérie

siege-axa.jpg

Siège AXA France

 

Après La Macif, un autre assureur français, Axa, a obtenu le feu vert des autorités algériennes pour opérer dans notre pays. Le groupe, déjà présent dans certains pays africains comme le Maroc ou le Sénégal, a pour vocation la protection financière. Celle-ci consiste à accompagner des clients particuliers ou des PME-PMI à chaque étape de leur vie, en répondant à leurs besoins de produits et services d’assurance, de prévoyance, d’épargne et de transmission de patrimoine.  Cette installation se fera en partenariat avec des investisseurs locaux, a-t-on appris hier auprès de l’Union algérienne des sociétés d’assurance et de réassurance (UAR). «Axa a obtenu l’agrément du Conseil national de l’investissement (CNI) pour  lancer ses activités en Algérie», a déclaré son président Lamara Latrous. «Il s’agit d’une approbation préliminaire, en attendant l’accord définitif du ministère des Finances. L’opération est en bonne voie», a-t-il précisé. Le groupe Axa qui compte 96 millions de clients  dans le monde détiendra 49% du capital de cette filiale, conformément aux dispositions de la loi de finances complémentaire (LFC) de 2009, qui prévoit notamment que l’Algérie conserve la majorité du capital (51%) dans tous les projets d’investissements impliquant des partenaires étrangers.C’est l’un des effets du  règlement en avril  2008 d’un vieux contentieux algéro-français sur les assurances lors de la signature à Paris d’une convention entre M. Djoudi ministre des Finances et Mme Christine Lagarde son homologue français. L’Algérie et la France avaient alors apuré le contentieux entre les deux pays né en 1966 de la nationalisation des compagnies françaises d’assurance en Algérie. Les assureurs français ont dû alors arrêter leurs activités et le gouvernement algérien avait  confié aux assureurs nationaux le versement des  rentes (accidents de travail) et l’indemnisation des sinistres à leur charge. Les cinq compagnies d’assurances françaises qui avaient signé la convention  de 2008, Axa, Groupama, Aviva, AGF et MMA, sont les héritières des sociétés  présentes en Algérie en 1966. Axa, un géant de l’assurance, privilégie les produits destinés aux entreprises quand la Macif inscrit davantage son action dans un créneau d’économie sociale.

Source Horizons Hammoudi R.

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires