Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 11:05

Ariège – Pyrénées – Ax les Thermes grandeur nature

Ax - Bonacre

 

Il y a des sentiers de randonnées, des pistes de ski, des chemins pour le fond, des voies d'escalade, des parcours de VTT : déclinés à toutes les altitudes, de toutes tailles et de toutes formes, tous les chemins mènent aux vallées d'Ax…

Accompagnant les skieurs de fond ou de piste (la station d'Ax 3 Domaines aligne vingt-neuf pistes sur 80 kilomètres), les randonneurs, les promeneurs, les cyclistes, les cavaliers, sur les routes de leur bonheur. Surplombant des torrents, longeant des rivières où frétillent des truites fario et des saumons de fontaine. Côtoyant isards et marmottes. Servant de repères aux grands tétras ou de pistes d'atterrissage aux aigles qui tournoient. Bordant des forêts de hêtres, de bouleaux, de sorbiers et de pins. Encerclant des prairies de gentianes et de lys des Pyrénées. Menant secrètement à des thermes naturels, comme ceux de Mérens, jaillissant à flanc de col…

Ou servant de chemin spirituel vers des églises romanes, en empruntant, pour les cueillir du regard, la superbe et serpentueuse route des Corniches. S'égrenant, comme un chapelet, les églises des villages de Vernaux, Unac, Axiat, sont toutes des petites merveilles de l'art roman arborant leurs toits d'ardoise aux délicieux arrondis. Ainsi, l'église Sainte Marthe de Vernaux, dotée d'une nef à vaisseau unique, construite au XII e et classée monument historique en 1910. Avec son beau clocher à baies géminées rappelant les bâtisses andorranes, l'église d'Unac, a été édifiée, un siècle plus tard au XIe. Trois absides et ses trois nefs, voici l'église Sainte Blaise de Verdun, qui est celle, qui, lors des grandes inondations de 1 875 qui avaient fait soixante-et-onze victimes et détruit le village, est la seule à être restée debout. Et puis il y a, enfin la petite chapelle Saint Julien d'Axiat, d'une simplissime beauté, avec sa seule nef voûtée en berceau et surmontée d'un clocher carré…

Quelques kilomètres plus bas, à la sortie d'Ax, la route d'Orgeix nous embarque dans un paysage plus ouvert, quasi américain, grands arbres à gauche, grande rivière plate comme celle des chercheurs d'or, à droite…

Dans un grand bâtiment situé aux forges d'Orlu, l'Observatoire de la montagne abrite un musée qui présente l'écologie sur un mode très ludique. Chaque salle correspond à une altitude et présente, la faune la flore, les activités en montagne, que l'on trouve à cette hauteur… Trois cents mètres carrés de poésie et de sciences… Par ailleurs, on peut s'inscrire à des sorties « nature » réalisées avec accompagnateur, dans la magnifique réserve nationale qui jouxte l'Observatoire facile et pouvant être faites en famille. Avec découverte des animaux, de la flore.

Grandeur nature donc, les Vallées d'Ax… mais toujours à taille humaine.

Entretien avec Guillaume Rochet : « Mes ambitions pour Beille »

Guillaume Rochet, 28 ans, nouveau directeur des Espaces nordiques de Beille et Le Chioula a déjà un sacré palmarès à son actif : ce natif du Grand Bornand, champion de France UNSS de ski nordique, ingénieur spécialisé Sport/tourisme et environnement a déjà, en effet en 2008, dirigé une station de ski au Canada dans le Yukon et assuré les fonctions de chef de projet de la caravane publicitaire du Tour de France. Il nous livre ses ambitions pour la station…

Quel premier constat faites-vous après trois mois de prise de fonction ?

C'est d'abord que nous sommes face à une réalité climatique, que nous ne devons pas nier, qui fait que même à 1 800 mètres, nous devons trouver des solutions pour que les espaces soient skiables. …

Quelles réponses selon vous ?

Il faut diversifier les activités proposées : raquette, traîneau à chiens, tipi, yourtes et randonnées…

Quel est le principal atout de Beille ?

L'atout de Beille, c'est d'être une station à 1 800 mètres, avec un paysage exceptionnel, une nature intacte et d'être très facilement accessible. N'importe qui, quelle que soit sa forme peut venir manger au restaurant à 1 800 mètres. En moyenne, dans le Jura, par exemple, les espaces nordiques se trouvent entre 1 000 et 1 500 mètres.

Quel type de clientèle vient à Beille ?

Nous avons une clientèle sportive, qui vient pour le fond et qui aime son côté physique et pure nature. ça, c'est 10 %. Ensuite une clientèle lassée du ski de descente pour diverses raisons (physique, âge…) mais aussi coût, il ne faut pas oublier que nous avons des forfaits à 10 € ce qui est autre chose que les tarifs « ski descente ». Ensuite des familles avec enfants qui viennent pour la luge, du chien de traîneau, la balade. Puis une clientèle qui recherche la pure nature. Et maintenant une nouvelle clientèle jeune, que j'appellerais « clientèle tribu » qui vient en groupe pour pratiquer différentes activités nordiques. de la raquette au ski.

Quels autres projets avez-vous pour la station ?

Démocratiser le lieu. Préserver la nature intacte, mais rendre le lieu de vie plus convivial. Un vin chaud et un groupe de musique qui vous accueille après une rando, c'est formidable, non ?

Source La Dépêche du Midi propos recueillis par N. C.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires