Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 09:12

Des manifestants bloquent un train en gare. Ils protestent contre l'utilisation du réseau public par une compagnie privée.

Hier matin, un train de fret qui se dirigeait vers Luzenac a été stoppé en gare de Foix par une soixantaine de manifestants mobilisés par la CGT et différents groupes de défense du service public sur la ligne. Il s'agissait d'un train de l'entreprise Euro cargo rail, un train privé. La mission de ce type de convoi est de charger du talc à Luzenac pour l'envoyer ensuite vers l'Autriche ; mais il s'agissait d'un premier essai de transport pour voir dans quelles conditions celui-ci peut s'effectuer.
Les manifestants, eux, protestent contre cette utilisation du réseau ferré public (d'autant plus que le réseau s'est modernisé récemment avec les financements de la région et de l'État, donc des deniers publics) par un prestataire privé, alors que « jusqu'à ce jour ce trafic était réalisé par le fret SNCF à la hauteur d'un à deux trains de vingt wagons chaque mois » soulignent les syndicalistes. Pour eux la libre concurrence a plutôt pour effet de faire régresser la part des marchandises transportées par le rail, ce qui met davantage de camions sur les routes.
Du coup, ils montrent du doigt la politique des transports menée ces dernières années « Le fret ferroviaire public est remis en cause par des années de non développement, de filialisation, d'application de directives les plus libérales et rétrogrades que porte la Commission européenne, qui a pour but de livrer des marchés publics aux intérêts privés ! »
Des écologistes, François Calvet, tête de liste aux élections régionales et Dominique Masset, candidat sur la même liste, ont également participé à la manifestation. Le ferroviaire semble la solution plus écologique par rapport à la route, encore que cette fois-ci, tout le monde s'accorde à dénoncer l'emploi de locomotives diesel par Euro cargo rail, plutôt que des motrices électriques sur une ligne qui est équipée pour cela.
Les contestataires considèrent que l'on peut développer le fret avec l'Espagne par La Tour-de-Carol avec la création d'une plateforme multimodale à la frontière, et aussi par wagons isolés dans le département (Talcs, Forges de Niaux, etc.).
Les manifestants ont donc bloqué le train, notamment en taguant le pare-brise de la locomotive empêchant toute visibilité. Le conducteur n'a pas pu repartir dans l'immédiat. D'après les manifestants le train risquait d'être immobilisé pour longtemps, étant donné le planning de circulation ferroviaire sur la ligne. Erreur d'appréciation ? Le train a quand même pu reprendre son chemin vers Luzenac en fin de matinée. N'empêche, si cette interception de train était « une première » selon l'un des manifestants, « elle ne sera pas une dernière ». Autrement dit, il faut s'attendre à de nouveaux blocages des convois de talc à destination de l'Autriche. Et puis les cheminots n'ont pas non plus digéré de voir des anciens collègues de la SNCF à la retraite travailler pour Euro cargo rail. C'était le cas pour le convoi d'hier, et ils considèrent cela comme une trahison.
Source la Dépêche du Midi
Le Pèlerin

 

Partager cet article

Repost0

commentaires