Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 10:40

Ariège – Pyrénées - L'Ariège surfe sur la vague du e-commerce

e-commerce.jpg

 

36 millions d'internautes en France. Parmi eux, au moins la moitié a déjà effectué ses emplettes sur internet. Un potentiel qui ne laisse pas indifférent les forces vives de l'économie ariégeoise. « Depuis la crise, tous les secteurs traditionnels de l'économie ont connu une croissance négative. Excepté ce qui a trait aux technologies de l'information et de la communication et la vente en ligne », explique Daniel Raynal, le directeur de la CCI de l'Ariège. Forts de ce constat, les principaux acteurs économiques du département, Ariège Expansion et CCI en tête, ont engagé un partenariat avec la région Midi-Pyrénées et l'association La Mélée, spécialisée dans le soutien à l'économie numérique. Ce secteur, encore confidentiel il y a quelques années, n'a plus rien d'anodin. Une quarantaine d'entreprises ariégeoises ont tenté l'aventure et ont réalisé en 2009 près de 20 millions d'euros de chiffre d'affaires sur internet.

Pas le même métier

Néanmoins, les pièges sont nombreux sur le chemin du commerce en ligne. « Il ne se suffit pas de mettre en place une boutique en ligne pour connaître le succès. Cela n'a rien d'automatique. Il faut travailler en amont et notamment sur la question de la logistique de distribution », détaille Jérôme Maurel de Midi-Pyrénées Innovation. Car parmi les enseignes ariégeoises à s'être lancé, quelque-unes connaissent un tassement de l'activité voire des défaillances. « La crise joue bien sûr un rôle, mais il est intéressant de noter que les boutiques qui résistent le mieux sont celles qui n'ont pas négligé la communication, le référencement et l'éfficacité de leur distribution », constate Eric Fourcaud, en charge du dossier à Ariège Expansion. « C'est presque un autre métier », renchérit Jean Larroque, le président de l'agence. La mobilisation générale est donc décrétée parmi ces acteurs qui proposent déjà des stages pour les chefs d'entreprises au centre de formation de la CCI et un temps fort, la seconde édition de VADeMeCom, journée régionale de l'e-commerce qui aura lieu le 15 juin prochain aux Forges de Pyrène. Des outils pour rendre performant, un secteur encore balbutiant. Et au vu de l'expérience de Cycle-Passion, un magasin de vélos domicilié à St-Jean-du-Falga, et qui a connu plus de 800 % de croissance de son chiffre d'affaire réalisé sur internet, le jeu en vaut la chandelle.

«Des clients dans tout le pays»

Au milieu de montagnes de cartons empilés dans l'arrière-boutique, Michaël Sy, en charge du E-commerce chez Cycle-Passion, ne quitte pas des yeux son ordinateur. Objet de toute son attention, la boutique en ligne du magasin, créée il y a maintenant un peu plus d'un an. « Tout a commencé en 2008 », se souvient le jeune homme. « Dans notre activité, la saison du destockage est à l'automne. J'ai alors tenté de mettre quelques annonces sur E-Bay (site de ventes aux enchères, NDLR) et tout est parti très vite ». Patrice Vidal, le gérant du magasin, sent alors le bon coup. « Il m'a confié le projet avec un objectif. Et l'idée a été à la hauteur de nos espérances : nous avons doublé cet objectif dès la première année ».

Un tiers du chiffre d'affaire

Un peu plus d'un an après le lancement du site du magasin, le chiffre d'affaire sur internet représente déjà un tiers de l'activité totale. « Nous avons connu une croissance de 40 % pour tout le magasin. De plus, cela a eu un effet d'entraînement avec la boutique de St-Jean-du-Falga qui a connu une croissance de 10 % de son chiffre d'affaires ». Désormais solidement installé dans le paysage de l'économie numérique, l'enseigne vend maintenant des vélos dans toute la France : « Nous avons beaucoup de clients sur la Côte d'Azur et à Paris. Nous vendons même en Allemagne et en Suisse ». Selon Michaël Sy, ce succès rapide ne doit rien au hasard : « Il faut avant tout se faire connaître sur les sites spécialisés et être bien référencé. Mais le plus dur est la mise en place de la chaîne logistique. Dans notre cas, nous devons livrer les vélos prêts à l'emploi. Il a donc fallu créer des cartons spécifiques ». Et d'ajouter : « Notre force, c'est d'avoir une personne entièrement dédiée à cette activité. C'est indispensable ». À moyen terme, l'objectif est de consolider le commerce en ligne sans pour autant négliger le magasin qui « constituera toujours la base de notre activité ».

Tout le progr@mme de l@ «e-journée»

Après mars 2008, L'Ariège accueille pour la seconde fois « VAD eM eCOM, journée du e-commerce Midi-Pyrénées », le 15 juin prochain aux Forges de Pyrène. La précédente édition avait attiré 300 entrepreneurs de toute la région et même au-delà puisque 80 % des visiteurs étaient extérieurs à l'Ariège. Un salon qui donne l'occasion de faire la promotion du tissu économique ariégeois et d'inciter à l'installation de nouvelles entreprises. Au programme cette année, une conférence ayant pour objet la présentation de « la vente en ligne sur internet, levier de croissance pour les PME ». Cette dernière sera suivie par 6 tables rondes qui aborderont les différents aspects de cette activité (moyens de paiement sécurisés, logistique, compétences, e-consommateurs…). Le volet formation ne sera pas oublié avec six ateliers consacrés entre autre, aux contraintes juridiques, aux outils de fidélisation, à la prise en maison de Google Analytics ainsi qu'à l'optimisation de la relation clients.

Source La Dépêche du Midi

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

G
<br /> <br /> UNE BONNE REGION BIEN DIRIGEE , OU LES HABITANTS SE MOBILISENT POUR LA FAIRE DECOUVRIR - GENEVIEVE -<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> A y regarder de plus près je n'en suis pas si<br /> sur<br /> <br /> <br /> La région est très conservatrice et bien des mentalités sont à changer avant de pouvoir<br /> faire quelque chose<br /> <br /> <br /> Et oui nous sommes un pays frileux et la région l'est encore plus...Alors.....<br /> <br /> <br /> Cordialement,<br /> <br /> <br /> Le Pèlerin<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />